" Priez, peuple subissant la violence ;
Car vos seigneurs ne peuvent, par faiblesse ;
Vous protéger de leur autorité ;
Ni vous aider dans votre angoisse. " Charles d'Orléans

Irlande : Le Sinn Fein dénonce un accord européen visant à arnaquer la population
AFP, 13 décembre 2008

La Messe Turn (Tour de la Foire), édifice symbole de Francfort, surmonté d'une pyramide maçonique. Le gratte-ciel est le siège de l'Institut monétaire européen de Francfort et de la bourse de Francfort. Construit en 1991, il détenait jusqu'en 1997 le record d'édifice le plus haut d'Europe : 256 mêtres mesurés au sommet de la pyramide.


L'accord entériné, vendredi 12 décembre 2008, par l'Union européenne, ouvrant la voie à un nouveau référendum en Irlande sur le traité de Lisbonne d'ici à novembre 2009, n'est destiné qu'à "arnaquer" le peuple irlandais, a dénoncé le parti nationaliste irlandais Sinn Fein, opposé au traité.


Declan Ganley
Une étoile jaune sur un livre (?)
Un main ferme qui tient le bouquin (?)
Symbolisme lorsque tu nous submerges ...


Le traité de Lisbonne a été rejeté par les électeurs irlandais, au cours d'une consultation populaire, en juin 2008. Dublin a accepté, à Bruxelles, le principe d'un nouveau référendum pour la ratification du traité de Lisbonne, censé faire fonctionner l'Union européenne plus efficacement à vingt-sept pays. Cet accord prévoit que le gouvernement irlandais "s'engage à rechercher la ratification du traité de Lisbonne" d'ici à la fin du mandat de l'actuelle Commission européenne, le 1er novembre 2009. En échange de la promesse du gouvernement irlandais, les partenaires de l'Irlande s'engagent à trouver des garanties juridiquement contraignantes pour assurer à l'Irlande que sa neutralité militaire, son autonomie fiscale et l'interdiction de l'avortement ne seront pas remises en cause. Surtout, Dublin obtiendrait, en cas de ratification, l'assurance de conserver son commissaire européen à Bruxelles. Les vingt-sept renonceraient pour ce faire à une réforme mettant fin au principe "un commissaire par pays" de l'Union européenne, qui aurait dû entrer en vigueur en 2014.

Brian Cowen

Responsable de la campagne contre le traité au sein de la seule formation parlementaire à avoir appelé à voter "non" au référendum de juin 2008, Padraig Mac Lochlainn a qualifié de "farce" le texte entériné, vendredi 12 décembre 2008, par les dirigeants européens réunis à Bruxelles. Ce texte "est une farce qui non seulement ne s'attaque pas aux raisons pour lesquelles les gens ont rejeté le traité, mais qui représente un ensemble de propositions cherchant délibérément à arnaquer le peuple irlandais", a estimé M. Mac Lochlainn, cité sur le site Internet du Sinn Fein. Il accuse le Premier ministre irlandais, Brian Cowen, de "sous-estimer la colère profonde envers l'arrogance du gouvernement et sa mauvaise gestion de la crise économique", et a averti que les Irlandais exprimeraient leur mécontentement aux élections européennes de juin 2009.

Padraig Mac Lochlainn

Le mouvement irlandais Libertas, fer de lance du "non" au traité de Lisbonne, a de son côté dénoncé un accord qui, estime-t-il, témoigne du "mépris" de l'Europe à l'égard du peuple irlandais. "Nous trouvons cela déplorable", a réagi auprès de l'AFP Anita Kelly, directrice de la communication de Libertas. "Nous considérons que le gouvernement (irlandais) et les responsables, à Bruxelles montrent du mépris pour le résultat du référendum irlandais." Pour poursuivre son combat, le millionnaire et fondateur de Libertas, Declan Ganley, a lancé, jeudi 11 décembre 2008, à Bruxelles, un parti qu'il veut paneuropéen, destiné à prendre part aux prochaines élections européennes. "Désormais, nous allons nous concentrer sur l'élection de juin" 2009, a ajouté Mme Kelly. "En agissant ainsi, nous proposons aux Européens un référendum sur le traité de Lisbonne et la manière antidémocratique dont l'Europe avance."

Agence France Presse



-- 
_______
Le savoir pour Nous
La connerie pour eux
Ces droits dont vous avez plein la bouche,
vous les refusez à ceux qui ne pensent pas comme vous.
___________________________________
 
http://www.un.org/french/aboutun/dudh.htm
Article 19 révision Nouvel Ordre Mondial) :
« Tout individu n'a plus le droit à la liberté d'opinion et d'expression,
   ce qui implique, pour lui, le droit d'être inquiété pour ses opinions et celui de la fermer,
   de recevoir et de subir, sans considération pour sa personne,
   les informations et les idées correctes par quelque moyen d'expression que ce soit. »
_______
Articles 14 & 15 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 :
« Les citoyens ont le doit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants,
   la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement… » ;
 
« La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration »
_______
Article 35 du texte de 1793 :
« Quand le gouvernement viole les droits du peuple,
   l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple,
   le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».