États-Unis, État-policier :
l'outil le plus cool de Big Brother

ARTICLE MONUMENTAL !!! TOUS LES DANGERS DES RFID, PUCES SOUS-CUTANEES, TELEPHONES CELLULAIRES, APPAREILS SANS FIL, RADIOFREQUENCES ET MICRO-ONDES, ET LE PROJET INFAME D'ETAT-POLICIER VOUS SONT DETAILLES DANS L'ARTICLE QUI SUIT !!!

Chers amis,
l'article ci-dessous, je vous le prépare depuis une semaine. J'ai travaillé dessus afin de le traduire en français.

Il s'agit d'un article "d'anthologie", un article de synthèse, MONUMENTAL, que CHACUN doit vraiment lire jusqu'au bout. Certes, il est un peu long, mais il est en 2 parties. Et chaque partie vaut son pesant d'or, croyez-moi.

Vous allez comprendre combien le Nouvel ordre mondial se fiche de vous, de votre santé, de votre vie. Vous allez comprendre combien on vous a menti, et combien on vous a trompés et caché les dangers extrêmes de certaines technologies.

Il est temps d'agir pour que la situation s'inverse et que toutes ces technologies diaboliques soient interdites. Il nous faut un changement, sinon le futur sera insupportable, pour vous comme pour vos proches ou vos enfants !

Une traduction exclusive signée "Vic Flame"...

Bonne lecture !!! Vic.


Sources : http://www.rense.com/general69/police.htm (partie 1) et http://www.rense.com/general69/police.htm (partie 2)

Partie 1 : Etats-Unis, Etat-policier : l'outil le plus cool de Big Brother

Par Amy Worthington

Le 09 mars 2006

Le leader de la minorité du sénat Harry Reid (un démocrate du Nevada) appelle ce Congrès «le Congrès le plus corrompu » de l’histoire.(1) Le représentant des États-Unis Ron Paul (un républicain du Texas) utilise souvent le terme « état-policier » pour décrire notre état national au niveau des affaires. George Bush fait les déclarations les plus expansives et qui lorgnent vers le pouvoir le plus déchaîné depuis la guerre d’indépendance de l'Amérique, selon le sénateur Patrick Leahy ( un démocrate du Vermont) .(2)
L’ancien ambassadeur américain Joseph Wilson, qui a prouvé que Bush et Cheney ont menti afin de nous lancer dans la guerre contre l'Irak, dit que « des forces fascistes ont pris le contrôle des leviers du pouvoir.» (3) On dit aux Américains que leur République est devenue un état-policier fasciste - ils ont juste besoin d'oreilles pour pouvoir l’entendre. Dans un état-policier fasciste, le dictateur fixe sa puissance avec l'appui de corporations privées auxquelles on donne des privilèges spéciaux et qui tirent donc bénéfice de faire des affaires avec les dictateurs. Soudoyé sans arrêt par 28.000 lobbyistes de l’industrie (4) à Washington D.C, le Congrès joue son rôle afin d’établir un système fasciste en Amérique.
Durant le récent discours « State of the Union » du Président Bush, ces législateurs corrompus se sont continuellement levés à ses pieds pour applaudir les paroles de ce qu’un éditorial du New York Times a appelé « des analogies fallacieuses, des slogans de propagande et des faux choix.» (5) Leur attitude de lèche-bottes rappelle une ère soviétique révolue où les rangées sans fin des membres robotiques du Parti Central applaudissaient les goûts de Staline afin d’assurer leur prochaine bouffée d'oxygène. Après le passage du Patriot Act en 2001, le représentant Paul a dit à Insight Magazine que ce projet de loi de 2.200 pages n'a pas été rendu disponible afin que le Congrès ne puisse pas le lire avant le vote.(6) Donc, le Congrès le plus corrompu de l'histoire a fait passer la législation la plus fasciste, législation qu'ils n'avaient jamais lue.
Notre constitution énumère les droits inaliénables qui sont répétés avec emphase dans les 10 premiers amendements connus sous le nom de « Bill of Rights » (déclaration des droits). Sous le Patriot Act, les « droits » à la libre expression, aux rassemblements pacifiques et à la sécurité de la personne, de ses papiers et de ses effets ont été relégués au rang de « privilèges » que le gouvernement peut supprimer au moindre caprice. L'autorité du Patriot Act a suspendu le droit à une procédure en bonne et due forme et à un procès rapide et public ; elle a même annulé la protection contre les châtiments cruels et inhabituels. Les agents servant l'état fasciste peuvent librement mettre nos téléphones sur écoute, entrer dans nos maisons/bureaux, fouiller et saisir sans mandat et nous détenir indéfiniment sans accusation - apparemment pour garder l'Amérique en sécurité.
L'encre avait à peine séché sur le Patriot Act lorsque le Congrès a passé le Homeland Security Act (loi sur la sécurité de la patrie) de 2002. Le Représentant Paul a déclaré que le Congrès, là non plus, n'avait pas lu ce projet de loi de 500 pages qui a donné naissance au Département (= ministère) du Homeland Security (DHS) .(7) Le Département du Homeland Security, un appareil rampant de rassemblement de l’intelligence et qui rappelle les SS nazis, a également fusionné avec 22 agences fédérales et leurs bases de données, utilisant presque un quart de million d'ouvriers. Le chroniqueur du New York Times William Safire a dit aux Américains que, sous le Département du Homeland Security, « vous êtes un suspect. » (8) Le Représentant. Paul confirme que « ce département représente une nouvelle et énorme augmentation de la taille et de la portée du gouvernement fédéral qui servira essentiellement à espionner les Américains. » (9)
Michael Chertoff a été nommé par Bush en 2004 à la tête du Département du Homeland Security. Chertoff semble être un jumeau identique du fondateur et dictateur soviétique Vladimir Lénine, nous ramenant en arrière de façon rigide, à la révolution russe de 1917. Cette opération lucrative de Wall Street, qui a lâché la tyrannie communiste meurtrière sur des centaines de millions de personnes durant presque tout le 20ème siècle, a été financée et dirigée depuis New York par une clique de diplômés de l’université de Yale, les membres de Skull and Bones, qui faisaient des affaires avec la famille d'Averell Harriman.(10)
George Herbert Walker, l’arrière grand-père du fasciste des Skull and Bones qui occupe à présent la Maison Blanche, était un associé de Harriman lorsque Lénine a accordé au syndicat de Wall Street de Harriman de lucratives concessions de ressources russes. (11) Lénine a également fait du partenaire de Harriman, Max May, du Wall Street’s Guarantee Trust, le premier vice-président de la Ruskombank soviétique de Russie. (12)
Le puissant réseau Skull and Bones de Yale possède également une prédilection pour le fascisme, comme cela a été clairement illustré par l’implication de Harriman-Bush dans le financement secret des nazis allemands pendant les années 30. (13)
Le grand-père de notre actuel commandant en chef, Prescott Sheldon Bush, était un Bonesman et un associé de Harriman impliqué dans des rapports d’affaires avec la machine de guerre de Hitler même après que la seconde guerre mondiale ait commencé. (14) Prescott, sans le moindre scrupule, ne s'est pas défait de plus d'une douzaine de relations avec les « ennemis de la nation », relations qui se sont poursuivies aussi tard que jusqu’en 1951. (15)
Alors que nous sommes témoin de la progression d’un fascisme fuyant sous l'administration du fils de Prescott, nous devons nous rappeler que la société secrète Skull and Bones, si adepte de la confrontation des nations avec la guerre et la révolution, a créé la CIA en 1947 sous la direction du Bonesman Robert A. Lovett. (16)
Kitty Kelley révèle dans son exposé de la dynastie Bush, « The Family », que les Bonesmen se réfèrent à la CIA comme à leur « ministère de l’Intérieur. » Notre état fasciste bourgeonnant est une métastase qui fait rage et qui témoigne de l’obsession de cette société secrète par rapport au pouvoir, rendue possible par son secret ritualisé et le contrôle de l'intelligence des États-Unis qu’elle a mené d’une main de fer durant les 60 dernières années.
Notre génération actuelle de Bonesmen dominants est en train de fusionner à présent les hideux modèles soviétique et nazi sous une forme hybride pour le nouvel état américain du Homeland Security. En 2004, un Congrès qui ne savait rien de rien et/ou qui était compromis a fait passer l’Intelligence Reform Act (loi sur la réforme de l’intelligence), un projet de loi pesant et faisant plus de 3.000 pages. Cette horreur orwellienne a donné naissance au Department of National Intelligence (département de l'intelligence nationale ou DNI). Chacune des 15 agences de l'intelligence des États-Unis fait désormais ses rapports au méga-commissaire John Negroponte, un vétéran du scandale des Contra Iraniens. Cette nouvelle loi ombrageuse a également établi un centre de contre-terrorisme et prévoit un réseau de satellites espions capable de surveiller les systèmes de communications privés. Elle exige que tous les permis de conduire et actes de naissance soient standardisés, créant de ce fait un système national d'identité. Quelques dispositions de la loi sur la réforme de l'intelligence étaient classifiées « top secret » et les membres du Congrès ne furent pas autorisés à les lire. (17)
Les Américains ont encore à découvrir quelles ramifications malfaisantes le département de l’intelligence nationale peut détenir pour le futur. En juin 2005, George Bush a placé une partie du FBI sous son commandement personnel, créant le National Security Service (service de sécurité national). Cet appareil secret de police, qui sera dirigé par la Maison Blanche, n'aura aucune supervision de la part du Congrès. (18)
En octobre 2005, Bush a créé par un ordre exécutif le National Clandestine Service (service clandestin national), une nouvelle tentacule de la CIA autorisée à effectuer des opérations secrètes et autres sales coups à l’intérieur des Etats-Unis. (19)
De combien d'unités de Gestapo un Führer a-t-il besoin ? En attendant, nous avons vu l'année dernière le véritable visage fasciste du mégalithe du Homeland Security de Chertoff lorsqu’il a appelé environ 50 grandes corporations, dont Microsoft, Oracle et Verizon, afin qu’elle fournissent leur aide dans la surveillance et le pistage des activités des Américains. Il leur a dit que le Homeland Security réfléchissait à engager un groupe sans but lucratif afin de rassembler de l'information sur les citoyens et afin d’envoyer leurs noms pour examen minutieux au Homeland Security. (20)
C'est la formule fasciste classique - des multinationales invitées par le Homeland Security afin de s’enrichir en gardant sous surveillance 300 millions d'Américains en tant que personnages soupçonneux. Le département rassemble à présent une quantité d'information gargantuesque sur chaque citoyen - à partir de toute source imaginable - à l’aide de son nouveau système de « dataveillance » (surveillance par données) appelé « amélioration de l’analyse, de la diffusion, de la visualisation, de la perspicacité et de la sémantique » (Analysis, Dissemination, Visualization, Insight and Semantic Enhancement ou ADVISE).
Via le tamisage par des montagnes d'informations mises sur ordinateur, la Gestapo de Chertoff peut à présent identifier nos « modes de comportement critiques » afin d'évaluer nos « motifs et intentions.» (21)
Le Homeland Security accueille également des agences d'application de la loi à travers tout le pays afin de garder un oeil soupçonneux sur chaque personne. Une note du Homeland Security datée de 2004 (22) envoyée aux départements de police et aux bureaux des shérifs partout dans le pays a donné pour ordre au personnel de l'application de la loi de surveiller le langage corporel des masses puisqu'un grattement par-ci, un mouvement convulsif par-là pourrait signaler un terroriste potentiel essayant de se mélanger dans la vie quotidienne américaine tout en projetant une attaque. La note mettait en garde contre quiconque qui montrerait de l'arrogance ou exprimerait « de l’aversion pour les attitudes et les décisions prises par le gouvernement des Etats-Unis, » ce qui implique que la dissidence est synonyme de terrorisme. Cette note conseillait que les agents considèrent comme suspect un visage impassible ou « un visage pâle en raison du rasage récent d'une barbe. » Elle avertissait même qu'un terroriste pourrait trouver l’attente dans une file à l’épicerie intolérable. C’est ainsi que nous apprenons que pour empêcher le soupçon, les bons citoyens de la patrie doivent s'abstenir d’avoir des tics ou de se gratter en public, et garder un visage heureux dans une épicerie.
Le Washington Post a fait remarquer que chacune des branches militaires des Etats-Unis effectue également de l’espionnage domestique sur les citoyens américains. Ceci a été confirmé par le sénateur Ron Wyden (un démocrate de l’Oregon), un membre du Senate Select Committee on Intelligence (comité du sénat choisi par rapport aux services secrets) qui était outré lorsqu’il a dit au Washington Post en novembre dernier : « Nous sommes en train d’autoriser les militaires à espionner les Américains respectueux des lois en Amérique.» (23)
Une tentacule de cet appareillage militaire domestique d'espionnage est le Counterintelligence Field Activity (Activité dans le domaine de la contre-intelligence ou CIFA) du Pentagone, un conglomérat des directions puissantes qui rassemblent et analysent les noms des personnes considérées comme étant une menace pour l'infrastructure de l'état fasciste.(24)
Le professeur en politique Christopher Pyle explique que les Joint Terrorism Task Forces (groupes de travail unis contre le terrorisme ou JTTF) réunissent des analystes militaires locaux et des agents de l'application de loi en tant qu'éléments « d’un grand club détruisant efficacement le quatrième amendement contre la fouille et la saisie illimitées. »
(25) Le commentateur Steve Weissman confirme que les Joint Terrorism Task Forces, le FBI et les flics locaux établissent tranquillement leur propre police secrète ad-hoc. (26)
Le Pentagone - avec son énorme réseau d’agences d'intelligence - serait engagé dans une lutte de pouvoir avec le Congrès et le nouveau Department of National Intelligence. Rumsfeld , le secrétaire de la défense, est tristement connu pour tenter de définir sa propre politique étrangère. (27) Il a créé un nouvel appareillage d'intelligence de son propre cru, le Strategic Support Branch (Branche de Soutien Stratégique ou SSB). Selon le New York Times, les réseaux du Strategic Support Branch de Rumsfeld, à présent déployés dans les nations à travers le monde, sont immunisés à la fois contre la supervision du Congrès et contre l’examen des médias. (28)
Des équipes d'opérations errent à présent sur toute la planète afin de mener les « missions noires » personnelles (black ops) de Rumsfeld sans que des enregistrements soient gardés et sans qu’aucune question ait été posée. (29)
Certaines de ces opérations sont dirigées par le lieutenant général William Boykin (30) qui appelle l'armée américaine « la maison de Dieu » - guerre, militarisme et surveillance coercitive étant une sorte de religion fasciste, voyez-vous. Le Pentagone contrôle également la National Security Agency (l'agence de sécurité nationale ou NSA) qui a été autorisée par Bush, en violation de la loi, à mener des écoutes clandestines illégales, et sans mandat, des citoyens américains avant le 9/11. Dès la minute où il s’est emparé de la Maison Blanche, Bush a dirigé la National Security Agency dans le but de lancer un programme d’espionnage domestique illégal et frénétique, privant les Américains de la protection de leur quatrième amendement contre l'intrusion injustifiée du gouvernement. (31)
Ceci s’est produit longtemps avant qu'il puisse utiliser l'excuse du terrorisme. Le sénateur Russ Feingold a dit, tout à son honneur, qu'il a ressenti de la honte pendant le discours de 2006 « State of the Union » lorsque ses camarades législateurs ont applaudi de manière extravagante alors que Bush défendait cette surveillance illégale. « Depuis quand commençons-nous à nous lever et à acclamer les violations de la loi ? » a demandé Feingold. (32) Le New York Times a signalé qu'après le 9/11, la NSA est devenue hystérique, envoyant les noms, les adresses et les e-mail de milliers d’Américains au FBI pour enquête. (33)
En Idaho (et dans toute la nation), des musulmans respectueux des lois ont été harcelés et interrogés sans arrêt par le FBI. Finalement, l'ACLU a tenu une conférence pour enseigner à ces personnes comment se défendre pendant les interrogatoires sans fin. (34)
Le FBI a été débordé par les exigences de la NSA - et pourtant, nous savons à présent que le FBI n'a localisé aucune cellule de terroristes à l'intérieur des Etats-Unis (35) et est parvenu principalement à terrifier des citoyens innocents et à envahir leur vie privée. (36)
Un rejeton supplémentaire de l’état-policier connu sous le nom de «Project Bioshield Act of 2004, » (loi de projet de bouclier biologique de 2004) autorise les secrétaires du département du Homeland Security et du Department of Health and Human Services (département de la santé et des services humains ou DHHS) à prendre le contrôle virtuel des corps de tous les citoyens américains pendant un cas d’urgence nationale. Les fonctionnaires de la santé sont autorisés à contraindre chacun à recevoir les médicaments ou les vaccinations rendus obligatoires par le gouvernement et à (les contraindre à) se conformer aux ordres de quarantaine. (37)
Avec le financement du somptueux projet Bioshield, l'état et les agences locales ont foré pour le jour où l'on ordonnera aux citoyens de s'aligner pour les contre-mesures de bio-terrorisme qui ont été brassées pour eux par les grosses compagnies pharmaceutiques dans le cadre de contrats fédéraux lucratifs.
Une protection absolue contre toute responsabilité a été insérée pour ces compagnies dans le Public Readiness and Emergency Preparedness Act (loi de préparation publique et d'état de préparation en cas d'urgence) qui est passé en décembre 2005. Selon des témoins outrés du Congrès, le meneur de la majorité du Sénat Bill Frist et l'orateur Dennis Hastert pour la Chambre ont utilisé de la chicanerie détournée afin de glisser furtivement cette disposition dans la langue, sans approbation du comité de conférence Chambre-Sénat responsable du projet définitif. (38)
A présent, si des citoyens sont rendus malades ou tués par les drogues et les vaccins obligatoires de la bio-guerre du Homeland Security, ces citoyens ne peuvent ni poursuivre en justice le fabricant, ni rechercher de compensation du gouvernement.
Ce filet de sûreté pour les compagnies pharmaceutiques est essentiel, parce que les nouveaux vaccins recombinants contiennent des adjuvants mortels de squalène comme le MF59, ou d'autres additifs à base de lipides tels que le MPL. Ces lipides non solubles provoquent une inflammation extrême car ils deviennent graduellement rances dans le corps.
Les animaux de laboratoire auxquels on a injecté ces adjuvants à base de lipides développent toujours des conditions autoimmunes incurables symptomatiques de la sclérose en plaques, du rhumatisme articulaire et du lupus systémique. (39) Des centaines de soldats auxquels on a injecté des lots expérimentaux de vaccins contre l'anthrax contaminés au squalène ont également développé de douloureuses et incurables maladies chroniques incurables. (40)
Lorsque les nazis du Homeland Security, armés d'aiguilles, commenceront à piquer de force la population avec les nouveaux vaccins basés sur les lipides, les Américains comprendront vraiment la signification du mot « bioterrorisme. »
En attendant, pendant que le fascisme du Homeland mûrit profondément, des rapports concernant de la surveillance et des intrusions semblables à celles de la Gestapo arrivent de partout.
· Doug Thompson, un journaliste de longue date du District de Columbia possédant de profondes connexions - dont le site web Capitol Hill Blue a maintenu les lecteurs informés du comportement de plus en plus bizarre et erratique de George W. Bush - a récemment découvert que le FBI a rassemblé plus de 100 pages d'information insignifiante sur lui depuis le 9/11. Un de ses amis du ministère de la Justice lui a, en fait, montré les données.(41)
· Un autre correspondant qui a gagné une récompense, James Moore, qui a co-écrit un livre critique sur Bush, s'est rendu à l'aéroport afin d'attraper son vol réservé et on lui a dit qu'il était à présent sur la "no-fly list" (liste noire qui empêche ceux qui s'y trouvent de prendre un avion) de la Transportation Security Administration (administration pour la sécurité des transports). On ne lui a jamais donné de raison justifiant pourquoi. Si vous irritez le dictateur dans un état-policier, vous n'avez aucun droit. Moore n'a aucun recours, pas d'appel. (42)
· Le Homeland Security ouvre à présent librement le courrier privé. (43) Des fournisseurs Internet, des universités et des gouvernements urbains à travers tout le pays sont forcés de réviser leurs réseaux informatiques Internet afin de faciliter pour l'application de la loi la surveillance des communications en ligne. (44)
· Le Washington Post nous informe que le FBI est toujours en train de délivrer à la main des milliers de lettres de sécurité nationale aux banques, aux bibliothèques et aux entreprises commerciales dans le pays, exigeant qu'ils livrent leurs registres à leurs "mécènes", permettant de ce fait aux inquisiteurs d'apprendre secrètement chaque détail intime de nos finances.(45)
· L'absurdité d'un tel fouinage a été récemment révélée lorsqu'un couple retraité de Rhode Island a été informé par J.C. Penney Platinum MasterCard que, parce qu'ils avaient payé leur dette de carte de crédit avec un chèque de $6.522, le Homeland Security en avait été averti. Le crédit de leur compte a été retardé tandis que les agents du Département du Homeland Security étudiaient les possibles ramifications « terroristes » d'un paiement si important. (46)
· Les gens qui protestent contre la guerre à travers tout le pays rapportent qu'ils sont surveillés et harcelés par l'agence de la sécurité nationale (NSA) et par certaines unités de la garde nationale et de la police locale travaillant avec les agences fédérales.(47)
· Le rapport le plus choquant est celui d'un jeune étudiant de lycée en Caroline du Nord à qui l'on a donné une tâche afin d'illustrer ses droits sous le Bill of Rights. Il a pris une photo d'une affiche de George Bush qui pendait sur un mur à côté d'un signe « pouces vers le bas ». Un employé de Walmart a piqué une crise quand il a développé la photo et a appelé la police, qui a alors appelé le Secret Service (services secrets). Les services secrets ont grimpé aux rideaux. Ils ont grillé le directeur et le professeur d'éducation civique, ont confisqué la photo de l’affiche et ont menacé d'inculper l'étudiant terrifié. (48)
A présent, cet enfant comprend vraiment le nouveau "Bill of NO Rights" de l'Amérique fasciste.
Ce qui est particulièrement exaspérant, c’est que toute cette folie a fleuri depuis la soi-disant attaque terroriste du 9/11. Comme des millions d'Américains le savent maintenant, la fable officielle du 9/11 viole les lois des sciences naturelles.
· Un avion de ligne ne peut pas disparaître dans un trou qui fait moins de la moitié de sa taille sans laisser de débris d'épave (le Pentagone).
· Des pirates de l'air ne peuvent pas être tués dans des accidents d'avion et plus tard être retrouvés vivants et en train de mener leur vie légalement à divers endroits du monde.
· Des feux qui brûlent lentement sont trop frais pour faire plier, et encore moins faire fondre des poutres en acier et ne peuvent pas faire s'effondrer deux gratte-ciel simultanément à la vitesse de la pesanteur (tours jumelles).
Le professeur de physique Steven Jones de l'université Brigham Young a démontré mathématiquement que des explosifs pré-positionnés, et que l'on faisait exploser dans un ordre précis, étaient nécessaires pour faire s'écrouler les bâtiments du Trade Center. (49) L'ancien ministre allemand Andreas von Buelow a expliqué au monde entier pourquoi l'attaque complexe du 9/11 était impossible sans le support du gouvernement des États-Unis et des corporations. (50) Le Général russe Leonid Ivashov a dit récemment que l'attaque du 9/11 avait été truquée par les responsables du gouvernement et des corporations qui ont inventé la guerre contre le terrorisme en tant qu'outil pour la manipulation politique et économique mondiale. (51)
Des centaines de familles (de victimes) du 9/11 savent ceci et en mai 2002, elles ont intenté un procès contre les Fédéraux pour la mort sacrificielle de ceux qu'elles aimaient. (52) Leur avocat, Stanley Hilton, a déclaré qu'il était allé à l'école il y a des années avec Paul Wolfowitz et d'autres conseillers de Bush qui même alors projetaient une fausse attaque du genre de celle de Pearl Harbor pour hâter les dérapages menant à une dictature présidentielle. (53)
Puisque ces sociopathes sont partis avec le 9/11, les portes leur restent grandes ouvertes pour qu'ils lâchent de futures fausses attaques afin de faire progresser à grands bonds leurs plans fascistes. Le Congrès le plus corrompu de l'histoire a collaboré avec les malfaiteurs du 9/11 dans une couverture honteuse de cet horrible projet génocidaire. Peut-être qu’ils tolèrent la trahison parce qu'ils ont peur de finir comme le défunt sénateur Paul Wellstone, qui est mort dans un accident d'avion suspect après avoir mené l’opposition à la guerre en Irak du gang de Bush. (54) Ou ils ont peur de recevoir un message à l’anthrax tout comme le personnel de Tom Daschle et Pat Leahy après que ces deux sénateurs aient été effrontés envers le au président en 2001. (55)
Selon les recherches du Dr. Len Horowitz et d'autres, la menace à l’anthrax expédiée aux ennemis de l'état provenait d'un programme de recherche de la CIA. Il est évident que même l'alerte à l'anthrax était un « inside job » (travail qui provenait de l’intérieur). (56)
Si l'Amérique attrape la grippe, cela sera-t-il à cause « des oiseaux » - ou à cause « des garçons (de la CIA)» ? En octobre 2005, Bush a annoncé qu'il réfléchissait à des projets afin que le personnel militaire fédéral rende obligatoires les quarantaines en cas d'une manifestation de grippe aviaire. Bush croit qu'il a le pouvoir d'écarter la Loi du Posse Comitatus de 1878, qui interdit au personnel militaire fédéral d’appliquer la loi au sein des Etats-Unis. John Brinkerhoff, directeur adjoint de la FEMA, a développé des plans d'exécution de la loi martiale qui serait imposés par le personnel militaire des États-Unis.
Bush aurait signé des ordres exécutifs lui donnant la seule autorité d’imposer la loi martiale et de suspendre l’habeas corpus sans contrôles ni équilibres pendant un état d’urgence national. (57)
Une fois qu’elle sera mise en application, la déclaration de la loi martiale anéantira complètement les pouvoirs souverains des multiples états. L'autorité qui décidera ce qui constitue une urgence nationale dépend apparemment seulement de cet petit homme handicapé (Bush) qui a besoin d'antidépresseurs pour contrôler ses humeurs et son comportement. (58)
Notre constitution bien-aimée ne tient plus que par un fil, mue par la main instable d'un homme professionnellement diagnostiqué en tant que mégalomane paranoïaque. (59)
Les vies de nos enfants dépendent à présent d'un homme qui a autorisé l'utilisation par le Pentagone d’armes qui brûlent la chair au phosphore blanc et au napalme contre le peuple d'Irak sous le prétexte de leur apporter la « démocratie. » (60)
Le Pentagone a ordonné au U.S. Northern Command (centre de commande du nord des USA ou NORTHCOM), situé à la base aérienne de Peterson, de préparer une série de CONPLANS, qui sont des stratégies super secrètes conçues pour une prise de pouvoir rapide par les militaires des Etats-Unis lorsque le dictateur en donnera l’ordre. (61) Ce sont les mêmes planificateurs qui, sous les ordres du secrétaire de la défense Donald Rumsfeld, furent « incapables » de faire décoller un seul avion afin d’intercepter l'attaque qu'ils avaient lancée contre leur propre quartier général, engendrant le fascisme dont nous souffrons maintenant. (62)
William Arkin, écrivant pour le Washington Post, explique que les CONPLANS ont résulté d'une série d'autorités spéciales données au Pentagone par la Maison Blanche. Les capacités de l’exercice du Pentagone à pleine échelle, le CONPLAN 0400 (Granite Shadow) sont prévues de commencer en avril 2006. (63) Un aperçu de telles opérations a été vu à la fin de l'année dernière lorsque des équipes de la « Visible Intermodal Protection and Response » (Protection et réponse intermodales visibles ou VIPER) entièrement armées ont lancé des exercices dans les infrastructures de transit de masse des États-Unis. Comme l’a fait remarquer l'auteur Steve Watson, les exercices des VIPER impliquent « des crétins à qui le pouvoir fédéral a lavé le cerveau et qui, frappant le sol de leurs pieds avec des mitrailleuses et des chiens méchants, s’en prennent à tout le monde, attrapent au hasard et fouillent les gens dans le métro. » (64)
Nous ne devons pas oublier que beaucoup de troupes américaines furent également formées vers la fin des années 90, durant les exercices Operation Urban Warrior (opération guerrier urbain), afin d’exécuter des "coups de balai" domestiques et des opérations de rassemblement dans nos villes. Le Général Tommy Franks nous a assurés en 2003 que, après un événement produisant un grand nombre de victimes n’importe où dans le monde occidental, le peuple américain « remettrait en cause notre propre constitution » et consentirait à une militarisation des Etats-Unis pour sa sécurité. (65)
On dit que le Pentagone serait un tantinet inquiet, cependant, qu'une prise de pouvoir militaire à la maison (= dans son pays) puisse diminuer sa capacité de tuer et de torturer à l'étranger. (66)
Une filiale d’Halliburton, Kellogg, Brown and Root (KBR), a été récompensée par le Homeland Security par un contrat de $385 millions pour la construction d’infrastructures de détention et de traitement qui devraient être prêtes en cas d'une urgence nationale. (67) Brown and Root faisait partie de la connexion Skull and Bones depuis son commencement, à la fin du siècle passé. (68)
Comme Halliburton, KBR s'est engraissée sur l’argent couvert de sang glané durant des décennies de guerres perpétuelles à l'étranger, y compris la conflagration actuelle au Moyen-Orient. Si les fascistes rabattent la puissance totalitaire sur le plan domestique, KBR et Halliburton profiteront de la construction et de l'entretien des camps de prisonniers qui ont été prévus pour consteller le pays si les fascistes lancent une prise de pouvoir militaire. Les camps du Homeland Security pourraient se remplir à ras bord demain, lorsque les Etats-Unis tomberont sous la règle militaire « d’urgence ». Un régime criminel, qui a commis le meurtre de plus de 3000 personnes le 9/ll, hésiterait-il à en envoyer des milliers d'autres au gulag ? Les Etats-Unis possèdent déjà le taux d'incarcération par habitant le plus élevé dans le monde. Pendant la loi martiale, lorsque personne n'est libre de se déplacer à volonté, à peu près TOUT LE MONDE est sous une forme d'arrestation « maison ».
Les Américains ont pu goûter à ce futur sinistre lorsque, pendant les protestations de la convention nationale républicaine de 2004, 1.806 manifestants ont été encerclés, emprisonnés sans accusation et gardés dans des conditions dégoûtantes pendant 24 heures ou plus. (69)
La grande finale du fascisme américain est encore à venir. Aucune structure totalitaire dominante ne serait complète sans un système d'identification oppressif qui permet aux hommes de main du dictateur d'accéder à de l'information, depuis la naissance jusqu’à la mort, sur chaque citoyen et reprise dans une base de données nationale. Il devient évident qu’il est prévu que personne n'échappe aux plans dynamiques du dictateur visant à nous imposer des cartes d'identité nationales et, par la suite, des implants d'identification sous-cutanés avec un système de pistage par satellite capable de garder chacun d’entre nous sous surveillance 24 heures sur 24. La CIA admet que pendant des années, elle a soutenu l'ascension de nombreuses compagnies technologiques américaines afin de développer le matériel et des logiciels utiles pour la surveillance et le pistage des masses. (70)
Oracle Corporation, le plus grand fabricant de logiciels de bases de données du monde, est l'un de ces réceptacles de la CIA. (71) Comme il y a partout une voix pour les espions, le Président milliardaire d'Oracle, Larry Ellison, a longtemps exigé que l’on encombre les Américains avec des cartes d'identité numériques, complétées par des marqueurs biométriques tels que les empreintes de la main ou les scans de l’iris. (72) Immédiatement après le 9/11, Ellison a présentés aux fonctionnaires fédéraux sa proposition visant à créer un système national d'identification avec l'expertise et la technologie d'Oracle. Ce système fournira aux fascistes dominants la plus grande efficacité pour aspirer l'information personnelle détaillée de chaque citoyen dans ce qu'Ellison appelle « un fichier unique et complet de sécurité nationale. » (73)
L’ Intelligence Reform Bill américain de 2004 a transformé une partie de la proposition d'Ellison en loi. Il exige que l’on attribue à chaque nouveau-né citoyen des Etats-Unis un numéro de sécurité sociale à inclure sur son acte de naissance avec ses données (biomarqueurs) d'ADN. Toute cette information sera stockée dans une base de données nationale et aucun enfant ne s'inscrira dans une école d'Etat ni ne recevra d’autorisation de bénéfice sans présenter d'abord son acte de naissance du Homeland Security. (74)
Le Real ID Act (Loi d'identité véritable) qui est passé au Congrès en décembre 2005 a complètement solidifié le plan d'identification d'Ellison. Cette nouvelle loi établit une énorme base de données fédérale et centralisée des identités. Elle oblige chacun des 50 états à dépenser des millions de dollars pour mettre à jour leur équipement de sorte que d'ici 2008, tous les détenteurs de permis de conduire américains et de cartes d'identité autorisées par l’état verront leurs données biométriques et toute autre information personnelle introduites directement dans la base de données nationale. Le membre du Congrès Paul dit que les nouvelles cartes d'identité pourraient par la suite contenir la technologie d'identification et de pistage par radiofréquence, permettant aux gouvernements des Etats-Unis, du Canada et du Mexique de localiser rapidement n'importe quel Américain portant une carte. (75)
On nous dit que les banques et les compagnies de carte de crédit applaudissent un système national d'identification. (76)
Au lieu d'employer des cartes de banque de crédit et de débit, les gens pourront par la suite faire des achats en montrant leurs cartes d’identité biométriques du Homeland. Ces transactions financières finiront alors dans la base de données fédérale, permettant aux fascistes d'évaluer nos motifs et intentions en surveillant tous les ventes et achats sans argent cash. Un jour bientôt, les fonctionnaires à tous les niveaux pourront introduire le numéro d'identification d’un citoyen dans le dispositif informatique d’un ordinateur Palm ou d’un portable qui se connecte à la base de données nationale. Ils pourront alors immédiatement accéder aux registres des transactions financières de cette personne, de ses rapports de crédit, à ses registres médicaux et de vaccination, à ses registres scolaires, à ses affiliations politiques et religieuses et à toute autre chose qui pourraient avoir été insérés dans son dossier par les espions du Homeland.
Si nous étions en 2008, le garçon qui a créé l'affiche de Bush avec les pouces vers le bas aurait probablement vu son comportement politiquement incorrect dûment enregistré dans la base de données nationale, sous son numéro d'identité. Et réciproquement, alors que l’on prépare les Américains à abandonner chaque lambeau de vie privée, leur gouvernement fasciste retient plus d'information que jamais sur eux et étend continuellement ses moyens pour récolter des données, selon une coalition de groupes de défenseurs de la vie privée. (77)
Les cartes d'identité nationales sont seulement le commencement. L'état-policier fasciste d'Amérique est évidemment impatient de s'assurer que chaque citoyen possède son numéro d'identification attaché de façon permanente à son corps. Pendant de nombreuses d'années, les agences de l'intelligence des Etats-Unis ont travaillé avec des corporations privées et des couvents de scientifiques de l'université de Princeton et d'autres enclaves afin de développer des dispositifs sous-cutanés à radiofréquence qui peuvent être injectés sous la peau des humains pour l'identification. Des transpondeurs d'identification implantables par seringue étaient parés il y a des années, comme cela est illustré par le prototype complètement développé en 1995 par l’entreprise Hughes Aircraft Company, reliée à la C.I.A. (78)
La gargouille corporatiste qui a été choisie par les fascistes afin de commercialiser les dispositifs d’identification implantables pour notre nouvel état sécuritaire est Applied Digital Solutions (ADS). Avec les bureaux de son entreprise qui sont situés en Floride, ADS et sa toile de filiales lâchent à présent sur la planète une vaste variété de puces d'identification injectables, plus les capteurs et les scanners requis pour les lire. (79)
Un allié important d'ADS est IBM, qui favorise un système mondial d'identité. (80) Il est de notoriété publique que le Bureau d'IBM à New York a fourni aux nazis allemands la technologie et l'équipement qui ont permis à Hitler de numéroter et de pister les prisonniers des camps de concentration ainsi que d'autres qui ont été attrapés dans sa toile fasciste. (81)
S'il pouvait voir ses vieux associés maintenant, Adolph pourrait être vert d’envie, lui qui avait dû se limiter à la pratique barbare consistant à tatouer simplement des numéros d'identification sur ses esclaves. Tandis que de nombreux pays européens installent également des systèmes d'identité électroniques en tant que fondement pour les futures puces d’identification implantables, il est particulièrement pertinent qu'ADS ait reçu une récompense prestigieuse pour sa sinistre technologie d'implant par le World Electronique Forum (forum économique mondial ou WEF). (82)
Le WEF est une clique des riches élitistes des multinationales te de la politique qui dictent les agendas mondiaux. Un de ses membres les plus célèbres est Bill Gates, de Microsoft. Gates voyage autour du monde en dépensant des millions du monde afin de faire la promotion des injections pour les gens des pays du tiers-monde. Les micro-puces d'identification implantables sont la MÈRE de toutes les injections. Microsoft a récemment fait breveter un moyen pour utiliser la peau humaine comme un conduit d’énergie pour des dispositifs électroniques. (83)
En 2004, Tommy Thompson, qui était à ce moment-là le ministre d'Etat de la santé et des services humains sous le Homeland Security, avait invité ADS à un étalage gouvernemental afin de favoriser l'implantation des puces sous-cutanées en tant qu'élément du système de santé des Etats-Unis. (84)
Ne nécessitant aucune étude de contrôle médical sur les effets que possède l'implantation de puce sur la santé, la FDA (Food and Drug Administration), qui nous a également donné les implants mammaires en silicone, l'aspartame et le Vioxx, a approuvé la commercialisation de certaines puces d'ADS. (85)
Tommy Thompson a à présent rejoint le conseil d'administration d’ADS. Il a dit aux Américains durant une interview avec CBS Market Watch que les puces d'identification insérées dans nos corps constituaient un pas de géant vers l’acquisition d’un registre médical électronique pour tous les Américains. (86)
Tandis qu'ADS fait don aux infrastructures médicales de scanners coûteux nécessaires pour lire ses puces sous-cutanées, (87) le ministère de la santé et des services humains fournit des bourses aux fournisseurs médicaux, bourses qui aideront à construire les registres électroniques de santé pour les Américains d’ici 10 ans. (88)
ADS et ses filiales, y compris VeriChip Corporation, ont développé plusieurs genres de puces sous-cutanées implantables. L'un d'entre eux est la VeriChip, approuvée par la FDA, qui "recrache" le numéro d'identification de la personne implantée lorsqu'elle est scannée par un lecteur de puces. Un autre est le dispositif VeriPay qui transporte de l'information financière et est scanné comme une carte de débit. Des gens en Europe sont à présent implantés avec des puces VeriPay afin d'entrer dans des bars et des boîtes de nuit. (89)
Jusqu'ici, ces types de puces sont passifs. C'est-à-dire qu'ils ne diffusent pas l'information en continu. Ces transpondeurs doivent être réveillés par un lecteur. Ces puces et leurs scanners font passer des signaux à radiofréquence mesurés en kilohertz de part et d'autre de la peau.
La première étape visant à induire l'acceptation publique de ces puces d'identification, a indiqué le chroniqueur du San Francisco Gate, Mark Morford, est d'obliger le public à accepter les puces implantables comme étant salutaires pour la santé. L'étape suivante consiste à les rendre amusantes, commerciales et commodes. La troisième étape sera « tout ce qu'ils voudront. » (90)
VeriChip Corporation a récemment annoncé que déjà 68 infrastructures médicales des Etats-Unis, dont 65 hôpitaux, ont à présent accepté de mettre en application son système VeriMed l'identification et le pistage des patients et du personnel. (91)
Ceci inclut les puces d'identification implantables et portables qui lieront les registres de santé des patients à la base de données nationale électronique de Big Brother.
Dans le New Jersey, le Hackensack University Medical Center (centre médical universitaire de Hackensack) et le Trinitas Hospital (hôpital de Trinitas) implanteront les patients dans leurs salles des urgences. (92)
Ces magouilleurs astucieux visent d'abord les personnes les plus vulnérables -- les blessés et les malades qui sont désespérés au niveau des soins, plus les sans-abri et les attardés mentaux qui ne peuvent pas se défendre.
Alors que les puces injectables d'identification arrivent sur le marché, le Homeland Security paye de nombreuses sociétés afin de développer un réseau national d'objets comportant des capteurs sans fil et qui seront capables de lire les puces implantables pour humains. (93) Ce réseau de capteurs relaiera par la suite l'information concernant la localisation et les activités des personnes implantées à des équipes de spécialistes en surveillance.
Il est concevable que chaque prise murale puisse devenir un lecteur de puces implantables. Pour citer le professeur Jerry Dobson, de l'université du Kansas, ces dispositifs offriront finalement « une nouvelle forme d'esclavage humain basée sur le contrôle de la localisation. Ils constituent la plus grande menace à la liberté personnelle à laquelle on ait jamais fait face dans l'histoire de l'humanité. » (94)
L'argument selon lequel les puces implantables protégeront les personnes contre le vol d'identité s'est récemment évaporé lorsque le chercheur Jonathan Westhues a démontré sur Internet à quel point il est facile de décoder le numéro d'une VeriChip implantée dans le bras d'une personne et puis de programmer une autre puce avec ce même numéro. (95)
Les puces sous-cutanées d'identification passives constituent une « bonne nouvelle » lorsqu'elles sont comparées aux grotesques puces implantables ACTIVES également développées par ADS.
La Digital Angel est un dispositif grotesque de communication qui peut continuellement transmettre par relais et sans fil l'information aux stations terriennes ou aux systèmes satellites. (96) Développée pour être une véritable puce de pistage comme les encombrants bracelets de cheville par radiofréquence que l'on verrouille sur les prisonniers, elle est suffisamment minuscule que pour être implantée dans la chair humaine. La Digital Angel possède un récepteur GPS intégré ainsi qu'un émetteur-récepteur sans fil.
En décembre 2004, ADS a signé un accord avec la compagnie de satellites de télécommunications ORBCOMM. Une telle connivence transformera un jour les citoyens implantés en balises radio ambulantes, pistables par satellite. (97)
La Digital Angel est la forme ultime du contrôle totalitaire, et jusqu'ici "l'outil le plus cool" du Big Brother fasciste.
ADS a également développé une nouvelle puce implantable Bio-Therm qui peut lire et transmettre à des dispositifs de surveillance la température d'une personne. Il y a d'autres puces en cours de réalisation visant à identifier la tension artérielle, les maladies et les niveaux hormonaux. (98) Apparemment, ces biopuces seront capables de transmettre par relais l'information à la fois aux stations satellites et aux stations terriennes.
Oracle soutient une puissante et nouvelle biopuce médicale 999 qui contient un microprocesseur Pentium qui fait tout juste 2mm. carrés. Ce capteur informatisé est implanté dans les diabétiques par des médecins qui l'expérimentent à Londres. (99) Des messages sous forme de textes voyageront depuis les capteurs de la puce, à travers la chair, jusqu'à un téléphone portable attaché au patient, puis ensuite à des stations de surveillance.
En 2000, le Président d'ADS Richard Sullivan a dit que la Digital Angel « est directement apparentée au marché du sans fil qui est en train d'exploser. » Il a ajouté : « Nous démontrerons pour la toute première fois que les systèmes de télécommunication sans fil et des dispositifs de biodétecteurs - capables de mesurer et de transmettre la données vitales des fonctions corporelles - peuvent être reliés avec succès à la technologie de GPS et être intégrés à l'Internet. » (100)
Le plus sinistre dans tout cela est le fait que ces puces peuvent être « activées » par des infrastructures de surveillance éloignées et que l'on peut "inscrire" sans fil des choses à l'intérieur, permettant aux fascistes d'ajouter sournoisement de l'information dont le porteur de la puce ne saura rien. (101)
Les puissantes puces de pistage activées par le web et qui envoient et reçoivent de l'information à de longues distances sont ultra-intensives en ce qui concerne les radiations. Les satellites communiquent dans des intensités de fréquences qui font partie de la catégorie des micro-ondes. L'outil le plus cool de Big Brother sera « plus brûlant » que les charnières des portes de l'enfer. Les corps contenant ces puces seront bombardés sans interruption avec les radiations entrantes et sortantes des micro-ondes, très probablement dans la gamme des mégahertz ou gigahertz, les mêmes fréquences que celles qui sont utilisées par les téléphones portables.
En octobre dernier, le magazine Times a donné une prise aux biopuces et aux puces d'identification implantables, en déclarant qu'elles pourraient sauver des vies. (102) Mais les gens qui possèdent des puces actifs incrustées dans leurs corps seront des cadavres ambulants. Le corps humain n'est pas compatible avec les rayonnements des micro-ondes et les corps qui y seraient soumis 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 seraient, à terme, détruits.
Les fascistes savent cela mais, comme Sullivan l'a expliqué, le puissant système de surveillance mondiale qui est maintenant en construction est tout à fait dépendant des transmissions sans fil des micro-ondes. C'est précisément la raison pour laquelle on n'a jamais dit aux Américains la terrible vérité concernant ce que les dispositifs sans fil qui se tiennent dans la main et qu'ils serrent contre leur corps font déjà à leur santé, à leur fragile centre de la mémoire et à leur système immunitaire qui dépérit. (103)
Dans l'état du Homeland Security, les puces implantables de diverses sortes deviendront probablement aussi communes que les téléphones portables. Par la suite, des citoyens qui refusent d'accepter les puces d'identification se verront refuser l'accès aux services et aux avantages publics par les lèche-bottes de l'Etat qui supervisent le système national d'identification. Et nous voyons donc l'intelligence avec laquelle les Américains sont manipulés afin de tomber dans ce piège par les tueurs de la Maison Blanche, par le Congrès le plus corrompu de l'histoire et par le mégalithe des multinationales amorales, avides et dans lesquels ils se sont tous embarqués.
Au nom de la sécurité nationale et de la santé publique, des millions de citoyens non-éclairés permettront qu'on les micro-puce comme des chiens, qu'on les piste par satellite et qu'on les dépouille de toute vie privée au fur et à mesure qu'ils deviennent les esclaves virtuels d'un état de surveillance techno-tyrannique.
Si nous voulons savoir à quoi les Etats-Unis ressembleront dans un avenir proche, nous devons simplement observer la grande Grande-Bretagne de Tony Blair, qui est certainement l'état-policier le plus avancé en Europe :
· Des cartes d'identité avec scans faciaux seront bientôt obligatoires dans tout le Royaume-Uni (104)
· Il y a plus de 4 millions de caméras à circuit fermé surveillant chaque mouvement que les Britanniques font et tous les visages pris par la caméra peuvent être comparés avec une banque de données nationale. (105)
· Les policiers britanniques transportent des kits de prélèvement d'ADN qui se tiennent dans la main et qui sont reliés aux bases de données nationales lorsqu'ils analysent la salive. (106)
· Des gens sont extirpés au hasard des trains de Londres et forcés à se soumettre à un scanner complet du corps par rayons X de rétrodiffusion afin de révéler ce qu'ils ont sous leurs vêtements. (107)
· Des cartes magnétiques ou des cartes à puce qui sont utilisées dans les transports et à l'entrée des bâtiments permettent à la police de pister chaque mouvement d'un citoyen sur une carte à points lumineux.(108)
· Tous les véhicules mobiles en Grande-Bretagne sont enregistrés par des caméras de sorte que la police puisse analyser, via le numéro de plaque d'immatriculation, chaque voyage, et chaque achat d'essence qui est effectué. (109)
· Les gens et les véhicules sont pistés depuis des tours cellulaires grâce à une nouvelle technologie appelée « Celldar » (comme dans le mot "radar"). (110)
· Les gens de Grande-Bretagne contractent de graves maladies dues à leur exposition aux milliers d'émetteurs de micro-ondes qui rendent possible ce métastasique cauchemar de surveillance. (111)
Dans la seconde partie de cette discussion, nous documenterons les dernières informations scientifiques concernant les effets dévastateurs sur la santé qui résultent des dispositifs à micro-ondes implantés et utilisés afin de pister et de contrôler les esclaves de l'état. Si vous ressentez une allergie qui donne la chair de poule par rapport au fascisme que nous avons documenté ici, vous pouvez y faire quelque chose dès maintenant.
Faites le choix de garder aussi loin que possible de votre corps les dispositifs sans fil qui fonctionnent par micro-ondes. Ces dispositifs incluent toute les téléphones sans fil - à la fois les GSM et les téléphones à domicile sans fil, plus les ordinateurs sans fil, les écouteurs et tous les autres instruments fournis en énergie par des fréquences en mégahertz ou en gigahertz.
Si vous devez utiliser des téléphones sans fil pour affaires ou pour des urgences, utilisez-les uniquement via haut-parleurs. Ne mettez jamais un dispositif sans fil sur votre corps, et surtout pas tout près de votre précieux cerveau. Vous allez AVOIR BESOIN d'un cerveau pour survivre à l'Amérique fasciste - et pour, à terme, la vaincre. Les émetteurs de micro-ondes ne sont pas des jouets ; ce sont des armes. La révolution du sans fil de Big Brother a incité des millions d'imbéciles à diriger volontairement ces armes vers leur propre tête. La révolution du sans fil n'est pas seulement une question d'argent, c'est une question de contrôle. Le but consiste à acclimater les masses afin qu'elles acceptent les paramètres déshumanisants de la surveillance orwellienne.
Un état-policier se développe mieux quand ses citoyens sont des cyborgs malades et stupides qui sont faciles à pister et à contrôler.
La micro-puce de communications, cet "outil si cool", peut également être utilisée par les fascistes pour imposer la modification du comportement. La CIA possède des décennies d'expérience dans l'utilisation de diverses fréquences de micro-ondes afin de mal aligner et de rendre confus le cerveau humain en vue de déclencher les modèles de comportement souhaités. (112)
Au fur et à mesure que l'état-policier s'élargit avec l'aide des amateurs coopératifs des télécoms du Homeland Security, il est imaginable que de telles fréquences diaboliques puissent être utilisées avec intention de nuire contre tous ceux qui « sont connectés. »
Ces victimes malchanceuses, manipulées en avant et en arrière par la propagande fasciste, ne seront pas conscientes de ce qui est canalisé dans leurs neurones cérébraux bouillonnants, dans leurs organes internes, et même au plus profond de leur âme par les émetteurs-récepteurs sans fil mortels qu'elles transportent dans leur chair.
Peter Zhou, le scientifique en chef qui a surveillé le développement de la Digital Angel, a avoué que les implants sous-cutanés d'identification/de communication feront des humains « des hybrides de l'intelligence électronique et de notre propre âme. » (113)
Il a raison ! L'état-policier parasite de l'Amérique et toutes ses perversions SONT tout à fait une question d'âme.
Ainsi, le temps est certainement venu de se tenir en arrière et pour examiner soigneusement cette monstruosité illicite qui trompe, escroque, rend malade et assassine les gens si effrontément afin de gagner le pouvoir et la richesse. Commencez s'il vous plaît à penser à la façon dont vous et votre famille allez exister pendant un certain temps dans un monde conduit par des démons et où les implants mortels d'identification par radiofréquence deviendront obligatoires.
Au plus il y a de gens qui se décident à résister courageusement à cette bête puissante, au plus nous serons en sécurité jusqu'à ce que nous en terminions avec ce qui est, si tout va bien, l'intermède fasciste final de l'histoire de l'humanité.

NOTES
1. "Senator Reid Calls U.S. Congress the Most Corrupt in History," T. Ferraro, Reuters, 12-18-05.
2. "Alito a Threat to our Fundamental Rights," Speech on Senate floor by Senator Patrick Leahy 1-24-06.
3. Wilson quoted in a letter to William Rivers Pit, "The Bunker Mentality," Truthout Perspective, 11-24-05.
4. "The $4 Billion Industry That is America's Guilty Secret," Robert Cornwell, The Independent, UK, 1-4-06.
5. "The March of the Straw Soldiers," New York Times, Op. ed 2-2-06.
6. "Police State," Kelly O'Meara, Insight on the News, 11-9-01.
7. "The Homeland Security Monstrosity," Rep. Ron Paul, Ron Paul Archives, 11-19-02.
8. "You are A Suspect," William Safire, New York Times, Op. ed. 11-14-02.
9. "The Homeland Security Monstrosity," Paul, op. cit.
10. Wall Street and the Bolshevik Revolution, Dr. Antony C. Sutton, Arlington House, 1974; also How the Order Creates War and Revolution, Dr. Antony C. Sutton, 1984.
11. Ibid.
12. Ibid.
13. Wall Street and the Rise of Hitler, Dr. Antony C. Sutton, 1976.
14. "How Bush's Grandfather Helped Hitler Rise to Power," The Guardian, UK., B. Aris and D. Campbell, 8-31-05. Find this article at Rense.com.; also "The Best Enemies Money Can Buy," Michael C. Ruppert, www.fromthewilderness.com, 10-9-2001.
15. "Bush Nazi Dealings Continued Until 1951-Federal Documents," J. Buchanan and S. Michael, The New Hampshire Gazette, Vol. 248, No. 3, 11-7-03.
16. George Bush: The Unauthorized Biography, Webster Tarpley and Anton Chaitkin, Executive Intelligence Review, 1992.
17. "Intelligence Bill Is A New Agenda, Not Reform," World Affairs Brief, Joel Skousen, 12-10-04.
18. "America Drifts Rapidly Toward A Police State," Mike Whitney, Zmag.org 11-5-05. See rense.com.
19. Ibid.
20. "Chertoff Moves For Total Personal Information Control," Siobhan Gorman, rense.com 5-5-05.
21. "US Plans Massive Data Sweep," M. Clayton, The Christian Science Monitor, 2-9-06.
22. "Feds Warn of People too Antsy, Calm or Pale," Spokesman Review, 5-27-03.
23. "Pentagon Expanding Its Domestic Surveillance Activity," W. Pincus, The Washington Post, 11-27-05.
24. "The Other Big Brother," Newsweek, January 30, 2006; "Pentagon's Intelligence Authority Widens," Washington Post, 12-19-05.
25. "Spying on the Protestors," The Nation, August 2005. Professor Pyle, a former investigator for Senator Frank Church's Select Committee on Intelligence, now teaches at Mt. Holyoke College.
26. "When the Feds Come Knocking," Steve Weissman, truthout.org, 8-23-04.
27. "Top Officials Say Rumsfeld Trying to Make Foreign Policy," Knight Rider, Spokesman Review, May 2005.
28. "Pentagon Has New Espionage Unit," Washington Post 1-24-05.
29. "Republicans See Signs that Pentagon is Evading Oversight," D. Jehl, The New York Times, 9-29-05.
30. "Paranoia Grips Bush Cabal," Eric Margolis, Toronto Sun, 2-6-05.
31. "NSA Whistleblower Alleges Illegal Spying," ABC News, 1-10-06; also: "Bush Authorized Domestic Spying Before 9-11," Jason Leopold, Truthout Perspective, 1-13-2006; also: "This is Big Brother Run Amok!," Knight Rider, Spokesman Review, 12-17-05.
32. "On the President's Warrantless Wiretapping Program," by Senator Russ Feingold, As prepared for delivery from the Senate floor, 2-7-06.
33. "Spy Agency Data After September 11 Led FBI to Dead Ends," L. Bergman, The New York Times, 1-17-06.
34. "State's Muslims Being Questioned-ACLU Offers Seminar," 9-12-2004.
35. "Surveillance Net Yields Few Suspects," Washington Post, 2-05-06.
36. Ibid.
37. "Congress Increases Agency Authority to Mandate Medical Intervention," Idaho Observer, 12-16-05; also "Projects Bioshield, BioWatch and BioSense-- the Diabolical Creation of a Mandated Marketplace," Idaho Observer, 1-18-05.
38. "Hastert, Frist Said to Rig Bill for Drug Firms," B. Theobald, The Gannett News Service 2-09-06.
39. Vaccine A-The Covert Government Experiment That's Killing Our Soldiers and Why GI's are Only the First Victims, Gary Matsumoto, Basic Books, 2004.
40. Ibid.
41. "An Enemy of the State," Doug Thompson, www.capitolhillblue.com, 11-7-05.
42. "Author of 'Bush's Brain' Put on No-Fly List," Maccabee, 1-05-06, Bio at Huffington Post, www.dailykos.com.
43. "Homeland Security Opening Private Mail," B. Meeks, MSNBC.com, 1-6-06.
44. "Feds Use ISPs to Spy on Internet Users," Nick Parker SLYCK.com 11-13-05; also "Colleges Protest Call to Upgrade Online Systems," S. Dillon, The New York Times, 10-23-05.
45. "The FBI's Secret Scrutiny," The Washington Post, B. Gellman, 11-6-05.
46. "Pay Too Much On Your Card Debt and DHS Notified," The Providence Journal, B. Kerr, See this report on rense.com, 3-3-06.
47. "NSA Used City Police to Track Peace Activists," D. Birch, The Baltimore Sun, 1-13-06; also "California Guard Probed by US--Peace Activists Say Unit is Spying," Associated Press, 7-7-05; also "Look Who's Spying On Your Granny," The Sacramento Bee editorial, 6-29-05.
48. "Wal-Mart Gives Teen's Anti-Bush Poster to Police," Matthew Rothschild, The Progressive, 10-8-05. See rense.com.
49. "Professor Thinks Bombs, Not Planes, Toppled WTC," Deseret Morning News, E. Jarvik, 11-10-2005; also 9-11 Demo: "BYU's Prof. Jones Has Wide Academic Support," Greg Szymanski, 11-15-05, see rense.com.
50. "Former Top German Minister Rejects Official Story of 9-11 Attacks," Tagesspiegel, 1-13-02.
51. "International Terrorism Does Not Exist," General Leonid Ivashov, 1-22-06. See rense.com.
52. Transcript: Alex Jones Interviews Stanley Hilton, The Alex Jones Show, 03-11-03.
53. Ibid.
54. Crossing the Rubicon, Michael C. Ruppert, New Society Publishers, 2004. See Chapter 16, "Silencing Congress."
55. Ibid.
56. Ibid.
57. "US Mulls Federal Troops for Bird Flu Quarantine," Reuters, 10-12-05; also "Bush Could Seize Absolute Control of U.S. Government," Doug Thompson, Capitol Hill Blue, 1-14-06. See Rense.com.
58. "Bush's Erratic Behavior Worries White House Aides," Doug Thompson, Capitol Hill Blue, 6-4-04; also "Is Bush Out of Control? Said on Anti-Depressants," Doug Thompson, Capitol Hill Blue, 8-15-05.
59. Bush on the Couch, Dr. Justin Frank, Regan Books, 2004.
60. "Pentagon Used White Phosphorus in Iraq", Associated Press, 11-16005; also "I Treated People Who Had their Skin Melted," Dahr Jamail, The Independent, UK.11-15-05.
61. "Battlespace America," P. Byrne, Mother Jones, May/June 2005.
62. "Military Unprepared for 9-11 Attacks," S. Waterman, United Press International, 5-23-03. Despite two entire squadrons of combat-ready fighter jets at Andrews Air Force Base 10 miles from the Pentagon, and despite ample warning, not a single jet was dispatched to protect D.C. on 9/11.
63. "Top Secret Pentagon Operation 'Granite Shadow' Revealed," W. Arkin, Washington Post, 9-25-05.
64. "Martial Law No Longer On the Horizon: It's Already Here," S. Watson, Prison Planet, 12-15-05.
65. "Gen. Franks, Doubts Constitution Will Survive WMD Attack," J. Edwards, NewsMax.com, 11-21-03. Gen Max interviewed by Cigar Aficionado Magazine, Nov. 2003.
66. "War Plans Drafted to Counter Terror Attacks in US," B. Graham, The Washington Post, 8-8-05.
67. "Halliburton Detention Camps for Political Subversives," Paul J. Watson, Prisonplanet.com, 2-1-06; also "Bush's Mysterious New Programs," N. Parry, Consortium News, 2-21-06.
68. The World Order-A Study in the Hegemony of Parasitism, Eustace Mullins, 1985.
69. "Videos Challenge Accounts of Convention Unrest," Jim Dwyer, New York Times, 4-12-05.
70. "Mission: Technology-- CIA Backing Promises Technologies to Keep Spies On Top," Spokesman Review, 1-21-02.
71. Softwar-- An Intimate Portrait of Larry Ellison and Oracle, Matthew Symonds, Simon and Schuster, 2003. The CIA became Oracle's first customer after the company was founded in the late 1970's.
72. "National ID Card Idea Attracting Highest-Level Support," Ackerman and Rogers, San Jose Mercury News, 10-18-01.
73. Softwar-- An Intimate Portrait of Larry Ellison and Oracle, op. cit.
74. "Your Papers Please-- US Adopts National ID: Homeland Security Now in Charge of Regulations for all US States Drivers Licenses and Birth Certificates," Jonathan Wheeler 12-9-04. See rense.com.
75. Ron Paul's Freedom Report, June 2005 "National ID Cards Won't Stop Terrorism or Illegal Immigration."
76. "Your Papers Please," Wheeler, op. cit.
77. "Government Secrecy Swells, Report Says," Associated Press, Spokesman Review, 9-4-05.
78. Policy Analysis, A National ID System, Cato Institute, Stephen Moore, 9-7-95.
79. "Implantable Chip Offers Medical Information, Privacy Worries," Associated Press, Spokesman Review, 10-14-04.
80. "IBM Calls for Global Identity System," V. Yeo, ZDNet Asia 11-10-05. To review IBM financial support of ADS, see "Applied Digital Gets Reprieve From Creditor," World Net Daily, 3-28-03.
81. "How IBM Helped Automate the Nazi Death Machine In Poland," E. Black, Village Voice.com 3-27-02.
82. "Meet the Digital Angel >From Hell," World Net Daily, 2-14-00.
83. "RFID Gets Skin-Deep Alternative," J. Best, silicon.com 8-5-04. See rense.com.
84. "Bio-Chip Featured At Government Health Showcase," World Net Daily, 4-29-04.
85. "FDA Approves Implantable Chip Sales in Humans," Wired.com, 10-24-02; also"Implantable Chip's Medical Dangers," World Net Daily, 10-20-04.
86. "Tommy Thompson Refuses To Get Chipped," SpyChips.com, 12-9-05.
87. "US. To Weigh Computer Chip Implant," C. Newton, Associated Press, 2-26-02.
88. "Implantable Chip Offers Medical Information, Privacy Worries," Associated Press, Spokesman Review, 10-14-04.
89. "Paying for Drinks with Wave of the Hand," S. Gossett, World Net Daily 4-14-04.
90. "Big Brother Under Your Skin," M. Morford, sfgate,com, 10-20-04.
91. "VeriChip Corporation Expands Adoption of VeriMed System for Patient Identification," VeriChip News Release, 12-1-05.
92. "VeriChip Expands Hospital Infrastructure: Hackensack University Medical Center Becomes the Second Major Medical Center to Adopt the VeriChip System," infowars.net, 3-16-05; also "Trinitas To Test RFID Implants," mobilehealthdata.com. 8-22-05.
93. "Sensor Everywhere-A "Bucket Brigade" of Tiny, Wireless Sensors May Be Able to Track Anything, Anytime, Anywhere," A. Ricadela, Information Week, 1-24-05.
94. "Human Tracking Goes Mainstream," Jerry Dobson, Directions Magazine, 1-27-05.
95. "Demo: Cloning a VeriChip," http://cq.cx/verichip.pl.; See also "VeriChip RFID Implant Hacked," K. Albrecht and L. McIntyre, Spychips.com, 1-28-06, rense.com.
96. "Post-9/11 Security Fears Usher In Subdermal Chips," World Net Daily, 2-4-02.
97. "People Tracking Closer to Reality," World Net Daily 12-23-04.
98. "GPS Implant Makes Debut," S. Gossett, World Net Daily, 5-14-03.
99. "Patients Get 999 Chip Implants," timesonline.co.uk, 6-12-05.
100. "Digital Angel Human ID Implant To Be Unveiled in October-2 Months Early," J. Kohlbrand and J. Foster, World Net Daily, 8-13-00.
101. "Mark of the Beast?" World Net Daily, 1-28-02.
102. "Biochips for Everyone!" D. Fonda, Time Magazine, www.time.com, 10-16-05.
103. Cell Phones, Invisible Hazards In the Wireless Age, Dr. George Carlo, Carroll and Graf Publishers, 2001.
104. "UK ID Cards 'Defeated' Yet Going Ahead," S. Watson, infowars.net, 1-24-06.
105. "Big Brother Britain, 2004--Four Million CCTV Cameras Watch Public," Independent, UK. 1-12-04.
106. "Roadside DNA Tests On Citizen Planned," D. Cracknel, Telegraph, UK, 12-10-00. See rense.com.
107. "New Body Screeners In Use in London: We are Living in a Dystopian Nightmare," S. Watson, Inforwars.net, 1-12-06.
108. No Longer Lost In the Crowd: Prospects of Continuous Geosurveillance, M. Dodge and M. Batty, Center For Advance Spatial Analysis, University College London, March 2004.
109. "Britain Will Be First Country to Monitor Every Car Journey," The Independent, UK, 12-21-05.
110. "How Mobile Phones Let Spies See Our every Move," J. Burke and P. Warren, The Observer. UK, 10-14-02.
111. An excellent website for European reports of microwave ill-health effects is: http://www.buergerwelle.com. Check these archives and read for a year!
112. "Microwave Detection-Remote Mind Control Technology," Anna Keeler, reprinted from "Secret and Suppressed: Banned Ideas and Hidden History," edited by Jim Keith. This is an excellent history of Operation Pandora, part of the Pentagon's multi-faceted research project using microwave frequencies to induce both physical and mental illness.
113. "Digital Angel Set To Fly Tomorrow," World Net Daily, 6-14-01. The Idaho Observer P.O. Box 457 Spirit Lake, Idaho 83869 Email: [email protected] Web : http://idaho-observer.com


Partie 2 : Les implications au niveau de la santé pour ceux qui jouent avec l’outil le plus cool de Big Brother
Par Amy Worthington
The Idaho Observer
Le 09 juin 2006
Tout d'abord, un rapide résumé… Dans la première partie de cette série, nous avons documenté comment les Etats-Unis de George W. Bush ont muté en un état-policier fasciste (de collaboration entre le public = gouvernement et le privé) sous le déguisement « de la sécurité nationale » et de la « guerre contre le terrorisme. »
Tandis que nos tueurs en série qui sont au pouvoir n'ont été jamais été traînés devant la justice pour leurs atrocités du 9/11, les espions civils et militaires lisent à présent notre courrier, écoutent nos appels téléphoniques, pistent nos activités sur Internet et surveillent nos transactions financières.
Ils utilisent des lettres de sécurité nationale et l’extraction de données par ordinateur pour pister nos activités et pour évaluer chacun de nos motifs et intentions. Mais c'est seulement le commencement.
L’outil le plus cool de Big Brother - les technologies sans fil et d’identification par radiofréquence (RFID) - permettent à présent à nos contrôleurs de surpasser de loin la vision orwellienne de 1984.
Les quatre piliers principaux du programme-cadre totalitaire sont :
· un système national d'identification reliant tous les humains à des cartes électroniques, à des micro-puces sur tag ou sous-cutanées qui contiennent les numéros d'identification personnels et des données biométriques
· une base de données centrale contenant l'information exhaustive concernant chaque citoyen numéroté
· un système de pistage sans fil capable de déchiffrer immédiatement la localisation de n'importe quel citoyen qui s’encombre d’un dispositif d’identification électronique
· un réseau national sans fil (WiFi) de caméras de surveillance lié à des systèmes Internet permettant à la police et les centres de commande de l'intelligence pour observer tout, partout.


Le cuirassé de la surveillance
La Loi sur le Homeland Security de 2002 a engendré le département du Homeland Security (DHS) en fusionnant 22 agences fédérales en une pieuvre colossale de l'intelligence dans le but principal d’espionner les américains. Le DHS est le coeur de la créature. Les agences d’état et locales, lubrifiées par l’argent des bourses du Homeland Security, sont absorbées par les tentacules fiscales d'un monstre paranoïaque.
Ce cuirassé fédéral-état-local met en application le programme-cadre à une vitesse folle. Des centaines de milliers de caméras de surveillance - dont un bon nombre est activé par satellite - sont achetées avec de l'argent du DHS et installées partout dans le pays.
> Depuis les 80 caméras dans la ville éloignée de Dillingham, en Alaska, gardant des enregistrements sur 2.400 villageois, (1) jusqu’aux énormes réseaux d'adresses IP et de caméras mobiles qui harcèlent les habitants de Los Angeles, (2) l'appareillage bizarre de sécurité du département du Homeland Security (DHS) construit une grille de surveillance capable d'observer 300 millions de « détenus » citoyens auxquels on ne peut tout simplement pas faire confiance pour vivre sans la surveillance étroite de Big Brother.
L’ Intelligence Reform Act (Loi de réforme de l'intelligence) de 2004 et le Real ID Act (loi sur l’identification véritable) de 2005 établissent un système sinistre d'identification nationale, forçant tous les états à standardiser des actes de naissance, des permis de conduire et autres cartes d’identité électroniques chargés d’identifiants biométriques.
D'ici 2008, les données personnelles de ces identifiants obligatoires couleront de façon continue dans la base de données centrale du Führer.
Alors qu’il arrive au pouvoir par dessus toutes les agences d'application de la loi avec ses directives et ses crochets de financement, le DHS régimente également l'establishment médical des Etats-Unis afin de rassembler et d’expédier toutes les données de santé au central de l'information.
Les antécédents médicaux de la vie privée de chaque citoyen seront bientôt efficacement expédiés depuis la table d'examen directement vers la base de données électronique de registres de santé de Big Brother. Le cadre supérieur pour le projet concernant la santé électronique (e-health), Janet Marchibroda, confirme que des normes et des politiques nationales sont développées pour la « connectivité » (3), et ce de façon à ce que, peu importe où aux Etats-Unis, le citoyen puisse recevoir son diagnostic et son traitement concernant ses hémorrhoïdes ou son herpès. La surveillance médicale centralisée ne laissera certainement aucun citoyen non vacciné lorsque les « nazis à aiguille » du Homeland Security sortiront de leur cachette les vaccins obligatoires et incapacitants à base de lipide durant « une urgence nationale. »
Le DHS et des douzaines d'infrastructures médicales à travers le pays encouragent à présent l'utilisation de puces RFID qui peuvent être implantées sous la peau. Au moins 68 hôpitaux et infrastructures médicales utilisent déjà la VeriChip de Applied Digital Solutions, récemment approuvée par la FDA pour l'implantation chez les humains.(4)
La VeriChip, implantée sous la peau d'un patient entre le coude et l'épaule, contient un numéro d'identification à 16 chiffres, lisible par un scanner de puces qui délivre des radiofréquences de l’ordre du kilohertz.
En attendant, le DHS a annoncé sa quête pour une nouvelle technologie de puissants lecteurs qui pourraient obtenir l'information à partir des puces d'identification fixées à un humain ou à un véhicule, même si l'humain est éloigné de 25 pieds, même si le véhicule se déplace à 55 milles par heure.(5)
La puce de pistage Digital Angel est un dispositif de repérage actif et auto-alimenté, également développé pour l'implantation sous la peau des humains. Produite par Digital Angel Corp., une filiale de Applied Digital, cette monstruosité sans fil est capable d'envoyer et de recevoir des paquets de données d'information sur de longues distances via les stations terriennes et les satellites GPS.
Selon le ministère américain de la santé et des services humains, les sans-abri et les personnes atteintes de maladies mentales errant dans les rues de New York City, de San Francisco, de Washington et de Bethlehem, en Pennsylvanie ont été déjà implantées avec ces dangereux dispositifs de pistage à RFID. La police et les travailleurs sociaux peuvent surveiller chacun de leurs mouvements avec des ordinateurs Palm qui reçoivent les signaux radio des implants.(6)
Nous supposons que par la suite, d'autres villes et états participeront à ce programme expérimental terrifiant, qui exploite de façon si cruelle ceux qui sont moins aptes à supporter les effets dévastateurs pour la santé des rayonnements par radiofréquence.
De nombreux ouvriers fédéraux, y compris des employés du DHS et des entrepreneurs, transportent maintenant des cartes d'identification biométriques qui utilisent les radiofréquences afin communiquer sans l’aide de fils avec les ordinateurs centraux de pistage.(7)
Par la suite, tout les employés fédéraux et des états transporteront de tels dispositifs. La chambre des représentants cherche une technologie afin de pister les 13.500 membres de la Chambre et le personnel qui utilisent des tags lisibles par micro-ondes. Ces insignes actifs transmettront sans interruption des signaux par micro-ondes, permettant aux lecteurs électroniques d'obtenir l'information à travers les habits et les mallettes jusqu'à une distance de 100 pieds (30 mètres).(8)
La douce justice se produira le jour où la plupart de ces législateurs les plus corrompus de l'histoire n'auront aucun endroit pour se cacher de l'état-policier totalitaire qu’ils auront créé avec tant de zèle.
Une nation orwellienne voudrait certainement marquer ses enfants avec les équipements déshumanisants de radio-pistage. Les enfants des écoles publiques sont à présent dans le collimateur pour l'étiquetage. Un certain nombre de multinationales consolidées par le DHS poussent l’adoption des systèmes RFID par les écoles. Les enfants portant des insignes de pistage RFID s’acclimateront à ce que chacun de leurs mouvements soit surveillé par une autorité centrale qui les observera de façon permanente.
Au mois de mars, le New York Times Learning Network a relâché un projet de leçon par RFID pour les enfants des classes des école publiques et ayant entre 6 et 12 ans. Ce projet incite les étudiants à discuter des technologies capables de « les identifier et de surveiller leurs activités, » et à écrire des essais afin de persuader d'autres d’utiliser de telles technologies.(9)


Notre monde, un four à micro-ondes

Comme il est documenté ici, les dispositifs et les réseaux sans fil sont le berceau même de l'état-policier des USA. L'infrastructure sans fil et bourgeonnante de la Gestapo se compose de dizaines des milliers de tours de communications gargantuesques, de centaines de milliers de très petits émetteurs WiFi et d'un réseau toujours croissant de minuscules capteurs qui sont systématiquement montés dans et sur presque tout dans notre environnement.
Ils génèrent tous des rayonnements par radiofréquence/micro-ondes en kilohertz, mégahertz ou gigahertz.
Avec les milliers de satellites commerciaux et militaires qui bombardent des micro-ondes supplémentaires sur Terre, l'humanité nage à présent dans une mer invisible mais dense de fréquences électromagnétiques toxiques, qui provoquent le cancer et altèrent le cerveau et qui sont presque impossibles pour les laïques à évaluer et à surveiller.
Nos deux calottes de glace polaires fondent rapidement et nos hivers deviennent dangereusement plus chauds chaque année.(10) Notre monde basé sur l’eau. Les micro-ondes agitent et chauffent les molécules d'eau. Les militaires des Etats-Unis ont augmenté à 180 le nombre d'émetteurs de micro-ondes du HAARP utilisés afin de faire bouillir, en fait, l’ionosphère - la couche chargée électriquement et qui se trouve juste au-dessus de l'atmosphère de la Terre.(11)
Des tonnes de particules métalliques de sel, dont du baryum, ont été dévidées dans l'atmosphère par les projets de chemtrails (traînées chimiques répandues dans l’atmosphère par les avions) durant les 8 dernières années. (12) Le baryum chauffe et sèche l'atmosphère, produisant de la sécheresse. Si l’armée utilise de telles particules de chemtrails pour augmenter la technologie de radar transhorizon, (13) ces aérosols ne seraient-ils pas également utiles pour les communications sans fil commerciales et de la police ? Ce n'est sûrement pas une coïncidence si le projet de fou HAARP, les chemtrails pestilentiels, l'explosion de la technologie sans fil et le réchauffement global ont tous éclaté sur la scène simultanément - durant les 15 dernières années. Notre planète et son atmosphère sont devenues un four à micro-ondes colossal, alors que les gaz à effet de serre entretiennent ce phénomène. Les experts disent que les émetteurs à radiofréquence/micro-ondes augmentent à un taux de 15 pour cent par an. Et il n'y a aucune fin aux projets des dictateurs qui veulent en ajouter encore plus.
Comment pouvons-nous calculer le brouillard électromagnétique supplémentaire qui sera ajouté par le projet du ministère des Transports qui vise à ce que les constructeurs automobiles installent à bord de chaque nouvelle voiture des unités de pistage, projet qui commencera en 2010 ?
Les ondes radio émises par 57 millions d'automobiles d’ici 2015 transmettront automatiquement l'information de pistage aux voraces ordinateurs des transports de Big Brother. (14)
L’importance que les planificateurs totalitaires accordent aux entreprises de pistage est révélée par le laboratoire de recherches d'Intel à Seattle, qui conseille qu’à la fois les entités commerciales et gouvernementales indiqueront un jour avec précision notre localisation et nos mouvements avec l'aide de balises omniprésentes, qui envoient des micro-ondes et capables de déchiffrer à distance nos numéros de téléphone portable. Les observateurs rapporteront alors ce que nous faisons et achetons (et pensons ?) sur base de notre localisation. (15)
Les kilohertz, les mégahertz et les gigahertz sont parmi les fréquences de rayonnement les plus dangereuses que l’homme ait jamais connues. Ni la médecine ni l'industrie n'ont jamais établi de façon concluante un niveau d'exposition « sûr » pour les humains en ce qui concerne ces rayonnement synthétiques, modulés, palpitants. Il y a, cependant, des milliers d'études qui prouvent que ces émanations sont mortelles pour toutes les créatures vivantes et leurs biosphères.
Le but de cet article est de documenter les terribles ramifications pour la santé de notre exposition toujours croissante aux radiations commerciales et de l’état-policier. La preuve médicale et empirique indique que nous devenons énergétiquement faibles, intellectuellement handicapés et chroniquement malades à cause des vagues insidieuses de radiofréquences que nous ne pouvons en boîte ni voir, ni toucher, ni sentir, ni goûter.
Les Américains inconscients qui permettent qu’on les implante avec des micro-puces d'identification et de pistage en souffriront le plus gravement. Des millions de personnes, déjà physiquement et émotionnellement dépendantes des téléphones portables qui diffusent des micro-ondes, des ordinateurs portables, des gadgets de données personnels et des dispositifs de divertissement qu'ils tiennent tout près de leur cerveau et de leur corps, auront peu d'aversion morale ou philosophique à se faire pucer. Mais pour les personnes plus critiques, nous allons passer en revue ici les données cruciales de recherches qui, si elles sont prises sérieusement, peuvent sauver des vies et renforcer la résolution de rejeter le système fasciste de pistage sous-cutané - quel que soit le prix à payer.


Notre étude de base : l'ambassade des Etats-Unis à Moscou

Nous allons commencer par l'attaque soviétique de micro-ondes contre l'ambassade des Etats-Unis à Moscou, Russie. Cet épisode tragique est une étude cruciale pour comprendre les effets des radiofréquences/micro-ondes sur le corps humain. Ayant commencé en 1953 et ayant continué dans les années 70, les Soviétiques russes ont utilisé des radiations à micro-ondes à rendre malade et étourdir le personnel de notre ambassade. Deux ambassadeurs américains consécutifs sont morts du cancer et un troisième a développé une maladie du sang semblable à la leucémie ainsi que des saignements des yeux. Au moins 16 femmes dans le groupe de l'ambassade ont développé un cancer du sein. Les tissus des seins, des yeux et des testicules sont les plus sensibles aux rayonnements. De nombreux membres du personnel ont également souffert de désordres du système immunitaire, de taux élevés de globules blancs, de cassures chromosomiques, de fatigue chronique, de vision brouillée, de cataractes et de douleurs musculaires. De telles conditions sont connues collectivement en tant que le Syndrome des micro-ondes. (16)
Les responsables des Etats-Unis étaient au courant depuis le début de l'assaut soviétique, mais ils n'ont pas averti le personnel de l'ambassade pendant 10 ans parce que, tout comme les Soviétiques, la CIA était intéressée d’étudier les effets de l'irradiation sur le corps humain. (17)
Tout en surveillant le projet soviétique, la CIA a lancé le Project Pandora (projet Pandore) et des projets parallèles de scélérat comme TUMS, MUTS et BAZAR, dont certains ont impliqué les militaires. Ces intrépides malfaiteurs ont documenté les horribles effets des rayonnements à radiofréquences/micro-ondes sur des sujets animaux et humains.
Ils ont appris que les plus mauvaises répercussions deviennent évidentes longtemps après l’exposition - parfois après une décennie ou plus. (18)
Ils ont découvert que les personnes et animaux exposés, ainsi que leur progéniture, montraient un déclin drastique au niveau de l’intelligence. (19)
Ils ont appris que les micro-ondes créent un armement efficace, ayant pour résultat les grotesques "boutons à pression" à radiofréquences qui sont actuellement utilisés contre les Irakiens, (20) et les systèmes actifs mortels toujours niés de 95 gigahertz préparés à la fois pour l'application de la loi militaire et domestique. (21)
Le gouvernement fédéral sait parfaitement, à partir des données de Moscou et de ses 50 propres années de recherche, que le rayonnement de micro-ondes émis par les communications sans fil et les réseaux de surveillance d’Amérique nous rendrons tous malades par la suite, et tueront bon nombre d'entre nous prématurément.
Ce que des millions d'Américains qui vénèrent les technologies sans fil ignorent est ceci :
Les Russes avaient visé le personnel de l'ambassade de Moscou avec des micro-ondes de 2.4 gigahertz - la même fréquence que celle qui sort des téléphones portables sans fil, des téléphones fixes sans fil, des systèmes informatiques sans fil et WLAN et qui irradient à présent les corps, les maisons, les lieux de travail et les écoles à travers toute l'Amérique. Certains téléphones font sortir du 5.8 gigahertz - ce qui est bien plus puissant que 2.4 gigahertz.
Les Russes utilisèrent principalement une densité de puissance de seulement 5 microwatts par centimètre carré (cm2) avec laquelle ils avaient visé la façade occidentale du bâtiment de l'ambassade. La majeure partie des personnes se trouvant à l'intérieur du bâtiment a reçu environ 1/50 de cette quantité, soit .1 microwatt par cm2. La Federal Communications Commission (Commission fédérale des communications) a fixé une limite d'exposition de « sûreté » aux micro-ondes ambiantes de 580 microwatts par cm2, ce qui permet au gouvernement et à l'industrie de nous irradier avec 100 fois la densité de puissance utilisée contre les dirigeants et le personnel de l'ambassade de Moscou.
Les Russes diffusaient des micro-ondes à l'ambassade pendant seulement neuf heures par jour, contrairement aux tours cellulaires, aux émetteurs que l’on place au sommet des toits et aux systèmes WLAN qui diffusent des mégahertz et des gigahertz dans les maisons, les voisinages et les bureaux des Américains 24 heures sur 24. (22)

Nos normes mortelles d'exposition
Les Russes comprennent bien qu'une dose infime de micro-ondes peut causer de sérieux problèmes de santé et la mort. Les normes russes pour l'exposition publique aux micro-ondes sont 100 fois plus rigoureuses que celles en vigueur aux Etats-Unis. Les normes chinoises sont encore plus rigoureuses. L'Autriche permet une exposition publique de seulement .1 microwatt par cm.2. Faites la différence avec les normes génocidaires de la Grande-Bretagne qui permettent de façon alarmante 5.800 microwatts par cm2. C'est ce qu’il y a de plus commode pour l'état-policier enragé de la surveillance de Tony Blair, dépassant même nos propres taux en répression et en portée avec ses radiations mortelles des communications de la police. (23)
La Commission fédérale des communications (FCC), qui permet une telle exposition clémente aux radiations par la plupart des sources de transmission des U.S.A., est un pur esquadron d’encouragement pour les industries de télécommunications et de diffusion qu’elle est censée réguler. Le centre pour l'intégrité publique a constaté que les fonctionnaires de la FCC sont tenus en laisse par l'industrie avec des bakshish tels que de coûteux voyages à Las Vegas. (24)
Les normes de la FCC sont basées sur la théorie désuète selon laquelle le seul risque d'exposition aux radiofréquences/micro-ondes est un échauffement excessif des tissus (effets thermiques). Pourtant, il y a tant d’effets non-thermiques documentés et dangereux que même l'EPA a dit qu’il est temps de réfléchir aux effets non thermiques avec des normes mises à jour. La FCC admet que ses normes sont basées sur les recommandations d’organismes mêlés à l'industrie et aux lobbyistes de l’armée, lesquels préféreraient évidemment qui n’y ait AUCUNE restriction que ce soit sur l'utilisation des rayonnements à radiofréquences/micro-ondes. (25)

Les limites de l'exposition fixées par la FCC sont si élevées que peu importe la dose que le gouvernement et l’industrie ajoutent à notre fardeau de radiations, elle sera toujours « dans les normes. » Idem pour les directives SAR sur les téléphone cellulaires fixées par la FCC. Le SAR mesure le rayonnement absorbé par le cerveau. Les normes du SAR ont été calculées en employant des mannequins avec de l'eau sucrée dans des leur fausse tête. (26)
Un segment d’actualités sur le magazine TV News 20/20 a démontré que les téléphones portables excèdent souvent les estimations excessivement dangereuses de SAR qui apparaissent sur leurs étiquettes, de toute façon. (27)
Des études suédoises montrent à des dommages cérébraux chez des rats à des niveaux de SAR 800 fois moindres que ceux permis sous les normes de la FCC. (28) La FCC n'a ni l'argent ni la main-d'oeuvre pour surveiller les installations sans fil dans tout le pays afin d’en vérifier la conformité avec ses normes désuètes. Elle admet que « les tests physiques pour vérifier la conformité » sont relativement rares. (29) La FCC n’effectue pas non plus de travail adéquat en exigeant de l'industrie qu’elle se surveille elle-même. La FCC dit que beaucoup d'équipements sans fil sont PEU SUSCEPTIBLES de provoquer l’exposition des humains au-dessus des directives d'exposition aux radiofréquences, aussi les opérateurs de ces infrastructures sont-ils exempts de tests de conformité de routine. La FCC est si insouciante au sujet de l'exposition publique aux radiofréquences et micro-ondes que si les demandeurs désirent émettre des radiations qui excèdent les normes de la FCC, ils doivent simplement rentrer des papiers d’évaluation environnementale. (30)
Les niveaux d'émissions des émetteurs sont basés simplement sur des modèles informatique réalisés par l’industrie au moment de la demande. Ce à quoi correspondent vraiment les émissions réelles des tours à micro-ondes et des antennes placées sur le sommet des toits en Amérique, personne ne le sait. Mais nous sommes en possession d’importants indices d’un expert, le Dr. Bill Curry, un scientifique brillant et qui est édité de rayonnement qui a gagné son expertise en tant qu'ingénieur pour des laboratoires Argonne and Livermore.
Travaillant en tant que conseiller privé, le Dr. Curry a voyagé dans tout le pays pour surveiller les maisons et les voisinages où des gens sont à présent très malades à cause des émetteurs de micro-ondes.
En 2000, le Dr. Curry a rapporté trouver des maisons près des tours cellulaires avec un rayonnement ambiant aussi élevé que 65 à 70 microwatts par centimètre cubique. (31) Les gens qui y vivaient étaient très malades et certains avaient quitté leur maison pour dormir dans leur voiture afin d’être un peu soulagés. La situation à travers le pays doit être considérablement plus mauvaise aujourd'hui.


La construction du sans fil

Dans les années 90, l'industrie et le gouvernement ont commencé à construire une infrastructure sans fil nationale de communications capable de soutenir un état-policier de surveillance. Mais les citoyens, avec l'aide de leurs gouvernements locaux, contrecarraient efficacement les plans à longue portée de Big Brother en s’opposant aux tours cellulaires dans leur voisinage pour la raison que les émissions de micro-ondes sont nocives. Aussi, le lobby des télécoms et sa mascotte, le sénateur John McCain, ont mis sur les rails le Telecommunications Act (Loi sur les télécommunications) de 1996 par le congrès. La section 704 (II) (b) (iv) de la loi stipule que « aucun état ou gouvernement local… ne peut régler le placement, la construction, et la modification des infrastructures de services sans fil personnels sur la base des effets sur l'environnement que provoquent les émissions de radiofréquences dans la mesure où de telles infrastructures sont conformes aux règlements de la Commission au sujet de telles émissions. » Cette loi donne au gouvernement et à l'industrie le pouvoir incontesté d'ériger son état de surveillance sans fil, le tout en se moquant de façon flagrante des conséquences connues sur la santé et l’environnement.
Les personnes intelligentes sont inquiètes. Par exemple, l’International Association of Fire Fighters (association internationale des combattants du feu ou IAFF) ne veut pas que des émetteurs sans fil soient placés sur les bâtiments des sapeurs-pompiers. L'IAFF indique que des émetteurs sans fil diffusant 24 heures sur 24 pourraient mettre en danger les vies des sapeurs-pompiers. (32)
Un large groupe de scientifiques et d'ingénieurs, comprenant les travailleurs des communications de l'Amérique, a intenté un procès dans les années 90. Ils espéraient faire passer en revue par la cour suprême à la fois les directives périmées d'exposition de la FCC et la légalité d'empêcher les gouvernements d’état et locaux de réfléchir sur les dangers qu’ont sur la santé et l’environnement les émetteurs sans fil.
En 2001, la cour suprême a refusé d'entendre le cas. (33) Donc, le groupe a signé des pétitions afin que la FCC utilise études scientifiques les plus récentes et amène ses directives d'exposition dans la réalité du 21ème siècle. (34)
La FCC a bien entendu fait un pied de nez à cette suggestion. (35) Trois projets de loi du Congrès ont été présentés au Congrès depuis 2001, proposant de mettre à jour les directives d'exposition. Ces projets de loi ne sont allés nulle part, avec le congrès le plus corrompu de l'histoire.
Ainsi, l'état-policier des Etats-Unis force le pas vers un rayonnement sans fil général, avec une responsabilité nulle.


Le syndrome des micro-ondes
Les niveaux de radiation ambiants et l'utilisation frénétique des dispositifs personnels sans fil augmentent solidement. En conséquence, les millions d'Américains souffrent à présent du « syndrome des micro-ondes. » Les paramètres de cette maladie sont décrits dans le Freiburger Appeal, un document signé par plus de 2000 docteurs en médecine allemands. (36)
Ce document décrit la maladie des micro-ondes encourue par les Allemands à partir des émetteurs sans fil, des téléphones portables et des téléphones fixes sans fil numériques. Les médecins ont dit qu'ils observent « une élévation dramatique des maladies graves et chroniques, » particulièrement :
Les conditions cancéreuses, y compris la leucémie et les tumeurs cérébrales
Des désordres d’apprentissage, de concentration et de comportement (y compris les désordres de déficit de l’attention)
Des fluctuations extrêmes dans la tension artérielle, non contrôlables par les médicaments
Des désordres du rythme cardiaque
Des crises cardiaques et des attaques parmi les très jeunes personnes
Des désordres cérébraux dégénératifs et de l'épilepsie
Des dégâts au niveau du nerf auditif et des acouphènes
Mauvais fonctionnement du système immunitaire et tendance à développer de l’infection
Douleur au niveau des tissus nerveux et connectifs pour laquelle il n'y a aucune explication
Fatigue chronique, graves maux de tête, nervosité et troubles du sommeil
Lorsque des scientifiques français ont récemment entrepris une étude/sondage de centaines de Français vivant près des émetteurs de micro-ondes, ils ont constaté les mêmes symptômes, incluant des nausées, de la fatigue, des problèmes de mémoire et des symptômes cardiovasculaires. (37)
Deux-tiers des Américains sont déclarés comme ayant un excès pondéral. L'obésité et un métabolisme bas, épidémiques dans le pays, sont des signes caractéristiques d’un mauvais fonctionnement de la thyroïde. On a prouvé que le rayonnement de micro-ondes au niveau du cerveau ralentit ou stoppe la production de la glande pinéale de l'hormone thyroïdienne stimulante (TSH), réduisant de ce fait de façon drastique la production des hormones thyroïdiennes vitales T4 et T3. (38)
Les appareils de mesure prouvent que les téléphones sans fil laissent souvent « fuir » un rayonnement à partir du micro, qui coule directement dans les tissus sensibles aux radiations du cou et de la glande thyroïde.


La question du cancer
La manifestation la plus tragique de la maladie due aux rayonnements consiste en des cancers et leucémies. Nous avons à présent un aperçu de ce que signifie la révolution sans fil en termes de futurs taux de cancer aux Etats-Unis. L'année dernière, il y a eu 30.000 cas de tumeurs cérébrales et oculaires - comme résultat direct de l’utilisation des téléphones portables - rapportés au Mobile Telephone Health Concerns Registry (Registre des problèmes de santé liés aux téléphones mobiles), qui piste et dénombre l'information offerte de façon volontaire par les citoyens à travers le pays. (39) Ce registre est actuellement dirigé par le Dr. George Carlo, qui était scientifique en chef pour l'industrie des télécommunications lorsqu’il a entrepris dans les années 90 son étude de six ans sur les rayonnements des systèmes sans fil afin de prouver la « sûreté » des téléphones portables. Après que les propres études de l'industrie aient révélé que l'utilisation d’un téléphone portable était l'opposé de ce qui est sûr, l’industrie est entrée en mode « rotation », apparemment déterminée à mentir et à nier les faits autant que possible.
On trouve la position non sincère mais lucrative de l'industrie dans les paroles de Joe Farren, directeur des affaires publiques pour la CTIA - l'association du sans fil - qui a déclaré : « La science montre jusqu'ici qu'il n'y a pas de risque pour la santé lié à l'utilisation de quelque dispositif sans fil que ce soit. » (40)
Le Dr. Carlo a écrit une exposé documentant à la fois les données choquantes et la supercherie politique qui maintiennent toujours les consommateurs dans l'obscurité sur les dangers qui menacent la vie et relatifs aux téléphones sans fil. (41) Il a estimé que, en 2006, il y aura 50.000 à 75.000 nouvelles tumeurs liées aux téléphones portables qui seront rapportées et que d'ici 2010, il s’agira d’une estimation de 300.000 à 500.000 cas environ, au fur et à mesure qu’une nouvelle récolte de victimes des micro-ondes arrive à sa pleine floraison. (42)
La période de latence pour le développement du cancer en ce qui concerne l’exposition aux micro-ondes des téléphones portables est évaluée à environ 10 ans. (43) C'est cette période de latence qui permet aux tueurs des corporations - ceux-là même qui profitent de belle façon du fait d'exposer l'humanité à l'uranium appauvri, à l'amiante, au tabac et aux technologies sans fil - de pondre leurs oeufs de la mort avant que les victimes comprennent ce qui leur est arrivé.
Le rayonnement de micro-ondes produit au moins deux mécanismes qui promeuvent le cancer : les Micronuclei (micro-noyaux) et les protéines résultant du choc de chaleur. Les études propres à l'industrie des télécommunications ont confirmé que le rayonnement des téléphones portables - à des niveaux bien inférieurs aux directives d'exposition fixées par le gouvernement des Etats-Unis - produit des micronuclei (micro-noyaux) dans les cellules sanguines des humains. (44)
Les Micronuclei sont des fragments cassés de l'ADN, indiquant que les cellules ne peuvent plus se réparer correctement. Tous les cancers sont le résultat de dommages génétiques et la présence de micronuclei est un premier indicateur de diagnostic du cancer. Les médecins traitant les victimes du désastre nucléaire de Tchernobyl de 1986 ont utilisé des examens de micronuclei afin de déterminer l'ampleur des dommages des radiations. Les chercheurs de l’Université de Washington, financés par les militaires des Etats-Unis, ont démontré qu’un rayonnement de 2.4 gigahertz augmente la fréquence des cassures d'ADN dans des cellules cérébrales de rats vivants après seulement deux heures d'exposition au cinquième des prétendues limites de « sûreté » de la FCC. (45)
En 2000, le Dr. Joseph Roti, un scientifique hautement réputé qui a reçu d'importantes bourses de Motorola, a également confirmé la formation de micronuclei à des niveaux de radiation plus bas que ceux émis par les téléphones portables. (46)
A partir de 2004, des études demandées par l'Union européenne ont confirmé que les micro-ondes des téléphones portables endommagent l'ADN et que de tels dommages se transmettent à la génération de cellules suivante. (47) Fin 2005, des scientifiques chinois ont trouvé que les micro-ondes à bas niveau des téléphones portables provoquent des augmentations significatives des dommages cellulaires occasionnés à l'ADN. (48)
Puisque les téléphones sans fil provoquent des points chauds dans les tissus humains, le corps produit des protéines résultant du choc de chaleur afin de protéger et réparer les cellules surchauffées. (49) Ces protéines protègent également les cellules cancéreuses, les rendant résistantes au traitement. (50) On a découvert que beaucoup de tumeurs possèdent une surabondance en protéines résultant du choc de chaleur.
En 2002, des chercheurs italiens sur le cancer ont démontré que les micro-ondes des téléphones portables faisaient se répliquer rapidement des cellules de leucémie cultivées in vitro. (51) Le chercheur britannique Alisdair Phillips a découvert qu’une exposition de quelques minutes à rayonnement de type « téléphone cellulaire » peut transformer un cancer actif à 5% en un cancer actif à 95% pendant la durée de l'exposition et pendant une courte période qui suit. (52)
Le toxicologue moléculaire britannique David de Pomerai a confirmé que les cellules qui possèdent des dommages d'ADN non réparés sont susceptibles d'être cancéreuses d’une façon bien plus agressive. (53)
Aux Etats-Unis, où l’on s'attend à ce que presque la moitié d’entre nous développe le cancer durant notre vie, la dernière chose dont nous avons besoin est un implant d’identification qui émet (et reçoit) des micro-ondes dans notre chair.
En 2005, trois groupes de recherche européens différents ont démontré un risque significatif accru des tumeurs cérébrales - à la fois malignes et bénignes - chez les personnes qui avaient utilisé des téléphones portables pendant 10 ans ou plus. (54) L’une de ces études suggère que le risque est le plus élevé auprès des personnes qui commencent à utiliser ces téléphones avant qu'ils aient 20 ans, puisque les enfants absorbent plus de radiations que les adultes. (55)
En mars 2006, le Swedish National Institute for Working Life (Institut National Suédois pour la Vie Active) a même surpris la Food and Drug Administration (FDA) des U.S.A. lorsqu’il a confirmé que les gens qui utilisent des téléphones portables pendant 2.000 heures durant leur vie possèdent un risque accru de 240% de développer une tumeur maligne du côté de la tête où le téléphone est placé.(56)
Les travailleurs à travers toute l'Amérique, obligés d'utiliser des téléphones sans fil, des radios ou talkies-walkies extrêmement chauds ou des écouteurs sans fil blue tooth tout au long de leur journée de travail, peuvent réaliser leurs 2.000 heures en approximativement un an. En 2005, la National Academy of Sciences (Académie nationale des sciences) a confirmé que même les doses très basses de radiations ionisantes provenant des rayons X et des rayons gamma sur le temps d’une vie provoquent le cancer. (57)
Les études mentionnées ci-dessus concernant les radiofréquences et micro-ondes confirment qu’une radiation non ionisante - provenant des émetteurs sans fil et des dispositifs sans fil - infligent le MÊME GENRE de dommages sur les cellules humaines que les radiations ionisantes, avec les mêmes résultats au niveau du cancer.
Conclusion : Toutes les personnes vivant dans un état-policier à rayonnements intensifs possèdent un risque élevé de développer des cancers qui évolueront de façon rapide et mortelle. Et ceci est valable pour les agents super-connectés de l'application de la loi de Big Brother et les lèche-bottes bureaucratiques.


Dommages cérébraux et du système nerveux central
Les radiations des téléphones portables provoquent de profonds dommages au système nerveux tout entier. Dès 1977, les chercheurs savaient que de très bas niveaux de micro-ondes au cerveau peuvent rapidement démarrer l’ouverture d’une brèche de la barrière hématoméningée. (58) Ceci se produit quand le rayonnement fait fuir l'albumine des vaisseaux capillaires dans le tissu cérébral environnant, provoquant l’endommagement des neurones. Des molécules nocives dans le sang, qui incluent des agents pathogènes, entrent ensuite dans le système nerveux central, ce qui a pour conséquence des résultats tragiques.
En 1988, des scientifiques suédois ont commencé une série d'études sur des animaux afin de confirmer que les radiations des téléphones portables ouvrent la barrière hématoméningée. Ils ont constaté qu'une telle fuite peut se produire après seulement DEUX MINUTES d'exposition aux micro-ondes et à des niveaux de densité de seulement 1/10.000e de watt, des milliers de fois moins que le rayonnement absorbé par le cerveau d'un utilisateur de téléphone portable. (59)
Des scientifiques en Finlande ont constaté que le rayonnement des téléphone portables peut réellement rétrécir les cellules cérébrales, les rendant plus perméables aux toxines provenant de fuites. (60)
En 2003, des chercheurs britanniques ont démontré que le rayonnement des téléphones portables changent la forme des protéines du cerveau, les agglutinant ensemble et formant des fibrilles de protéines pathologiques tels que ceux trouvés chez les patients atteints de la maladie d'Alzheimer et de la maladie de Parkinson. (61)
La même année, des scientifiques suédois ont publié une étude sur des cerveaux de rats exposés aux micro-ondes de téléphones portables. Ils ont constaté que les dommages causés aux cellules nerveuses dans le cortex, l’hippocampe (centre de mémoire) et le ganglia basique étaient graves. Les rats exposés possédaient un nombre étonnant de neurones morts, souffrant en réalité de trous dans leurs cerveaux à cause de ces dommages. Les scientifiques en ont conclu que, après quelques décennies d'utilisation quotidienne, les utilisateurs de téléphones portables souffriront probablement d’effets cérébraux drastiques et démentiels, et ce même à un âge moyen. (62)
En février 2006, des chercheurs chinois ont annoncé que l'exposition chronique au rayonnement des téléphones portables GSM réduit l'activité synaptique dans les neurones de l’hippocampe (63), tandis que des chercheurs français ont découvert que les protéines anormales que l’on trouvait dans les cas de la maladie d'Alzheimer se déposaient toujours d'abord dans l’hippocampe. (64) C'est pourquoi la perte de mémoire est une des premières indications de la démence et un effet commun de l’utilisation d’un téléphone sans fil. (65)
Des études de l’Université de Washington ont prouvé que les rats exposés à des micro-ondes pulsées avaient subi des dommages au niveau de leurs centres de l'apprentissage et de la mémoire à long terme. (66) Ces rats devenaient lents au niveau de l’apprentissage et étaient handicapés pour trouver leur chemin dans leur environnement. Le neurotransmetteur d'acétylcholine nécessaire pour de nombreuses fonctions cérébrales se réduisait dans les cerveaux des rats exposés après seulement 45 minutes. (67)
Les neurones cérébraux irradiés meurent rapidement parce que les cellules nerveuses possèdent une faible capacité de réparation de l'ADN. (68) Les chercheurs de l’Université du Kentucky furent stupéfaits de constater que les cerveaux autopsiés de 89 personnes âgées et normales sur le plan de la connaissance avaient la même pathologie que celle trouvée dans les cerveaux des victimes de la maladie d'Alzheimer, y compris un affaiblissement nécrotique, des dépôts amyloïdaux et des plaques séniles. Ils ont conjecturé que ces personnes fonctionnaient normalement malgré tout parce qu'elles possédaient une grande réserve dans leur système nerveux qui leur permettait de fonctionner correctement en dépit de leurs fardeaux pathologiques. (69)
Les maniaques du téléphone portable qui tuent rapidement leurs neurones avec le rayonnement n'auront évidemment pas cette réserve dans leur vieillesse. Le journal médical britannique que The Lancet a annoncé en décembre 2005 que les taux mondiaux de la maladie d’Alzheimer explosent. (70)
Les Japonais sont parmi les personnes les plus « câblées » sur Terre. Quatre-vingt-dix millions d'utilisateurs japonais de téléphones cellulaires jouent à des jeux vidéo, téléchargent des chansons, lisent l’actualité et même regardent la TV sur leurs téléphones portables. En 2001, les médecins japonais ont rapporté qu'un nombre de plus en plus important de personnes ayant la vingtaine et la trentaine souffrent d’une grave perte de mémoire et de jugement altéré. « Les jeunes aujourd'hui deviennent stupides, » a dit un professeur japonais en neurobiologie. (71)
Ils ne sont pas seuls. Une étude effectuée au niveau de l'instruction entreprise en 2005 sur 19.000 jeunes Américains est à en pleurer. Seulement un diplômé universitaire américain récent sur trois peut lire un livre complexe et en faire ressortir quelque chose. Une majorité accablante d'étudiants universitaires ne sont pas capables de comprendre les arguments émis dans un journal éditorial ni d’effectuer une simple table de comparaison. Les chercheurs, néanmoins, ont déclaré que ces étudiants pathétiquement handicapés étaient plus « intelligents » que l'adulte américain moyen. (72) Alors que les commentateurs attribuent cet état choquant d'affaiblissement fonctionnel à un problème d'instruction, il s’agit plus que probablement du triste destin d'une génération qui s'est irradiée de façon insouciante pendant une décennie.
Ces jeunes adultes ont-ils simplement effacé leurs disques durs intellectuels ? Le rayonnement des téléphones portables provoque une déficience dans la fonction motrice, de la mémoire et de l'attention exigées pour conduire sans risque, selon des études effectuées dans le domaine des assurances en Angleterre. (73) Un conducteur moyen parlant dans un téléphone portable est en réalité plus handicapé au niveau de la fonction et du temps de réaction qu'un ivrogne. Les études montrent que le temps de réaction d’une personne handicapée par les radiations est en fait 30 pour cent plus lent que les réactions d’une personne handicapée par l’alcool. (74) Les conducteurs qui sont au téléphone sont moins aptes à maintenir une vitesse constante et trouvent qu’il est plus difficile de maintenir une distance de sécurité par rapport à la voiture qui se trouve devant. (75)
BBC News a rapporté en 2005 que les conducteurs sont quatre fois plus susceptibles d’avoir un accident lorsqu’ils utilisent un téléphone portable, même s’ils emploient un kit mains libres. (76) En outre, en 2005, des chercheurs fédéraux ont signalé qu’utiliser un téléphone portable lorsque l’on conduit est une cause importante d’accidents routiers et que les dispositifs mains libres ne représentent pas un gage de sûreté. (77)
Une étude de l’Université de l'Utah a montré que les adolescents qui utilisent des téléphones portables conduisent comme les personnes âgées. Mettez un jeune de 20 ans derrière le volant avec un téléphone portable - même avec un kit mains libres - et ses temps de réaction seront identiques que ceux d'un conducteur de 70 ans, disent les auteurs de l'étude. (78) Les conducteurs plus âgés qui utilisent des téléphones portables seraient susceptibles de représenter un risque très élevé.
Conclusion : Tous ceux d’entre nous qui vivent dans un état-policier à rayonnements intensifs se trouvent devant le risque d’une diminution de la fonction mentale et d’une démence prématurée, ce qui signifie que nous pouvons finir comme les maniaques qui nous ont fait entrer dans ce foutoir.


Les dommages cardiaques et circulatoires
Les radiations de micro-ondes sont cardiogéniques, c.-à-d. qu’elles endommagent le coeur. Un conseiller médical de Hughes Aircraft Corporation, qui a rédigé un rapport pour l’armée des U.S.A. concernant le personnel exposé aux radars, a établi les conditions cardiaques comme étant parmi les mauvais effets les plus graves. (79)
Des chercheurs russes ont noté que le rayonnement des téléphones portables provoque « des changements cruciaux » dans les systèmes cardiovasculaires. Ils ont observé que la maladie des micro-ondes commence souvent par une tension artérielle très basse et un pouls lent, puis progresse vers de l'hypertension, culminant avec le blocage des artères coronaires et la crise cardiaque. (80)
En 1998, les scientifiques allemands ont constaté que 35 minutes de radiations de téléphone portable avaient provoqué chez des sujets d'expérience humains une hausse de la pression artérielle entre 5 et 10 millimètres Hg , une augmentation qui serait suffisamment élevée que pour provoquer une attaque chez ceux qui font partie de la population à risque. (81)
D'autres chercheurs ont noté que la tension artérielle peut également être dangereusement réduite lorsque les téléphones cellulaires ou sans fil irradient certaines zones du cerveau. (82)
Êtes-vous prêt à présent à éloigner ce grand méchant dispositif sans fil de vos oreilles ?
Les spécialistes médicaux à Londres ont averti que le rayonnement des téléphones portables provoque une fuite d’hémoglobine hors des cellules sanguines, endommageant à la fois les tissus cardiaques et rénaux. (83) Des scientifiques allemands ont constaté que les micro-ondes des téléphones portables provoquent une agglutination des lymphocytes (hemaglutination). (84)
Des étudiants de lycées en Allemagne ont récemment effectué des analyses sanguines de 51 de leurs camarades de classe avant et après l'utilisation de téléphones portables. Ils ont prouvé que juste après l'exposition des cellules, les globules rouges se groupent en masse compacte, un état pathologique qui fait en sorte que le sang prend moins d'oxygène tout en bloquant des capillaires et en augmentant le risque de caillots de sang. (85)
Les gens en Angleterre sont à présent si endommagés par les rayonnements de leurs infrastructures sans fil que beaucoup envoient leur sang afin qu’il soit examiné par les laboratoires allemands afin de découvrir jusqu’à quel point elles sont malades.
Des médecins allemands ont rapporté que le sang d'une femme vivant à côté d'une tour cellulaire ressemblait au sang de quelqu'un qui avait subi de la chimiothérapie. (86)
Un docteur féminin britannique a récemment rapporté qu'elle et sa famille toute entière sont devenus très malades lorsqu’ils ont mis en service un routeur sans fil de 2.4 gigahertz dans leur maison afin de relier les ordinateurs et les périphériques. Puisque le système irradiait la maison entière, elle et ses enfants développèrent rapidement des maux de tête, de la fatigue chronique et des symptômes semblables à ceux de la grippe. Ses graves palpitations cardiaques prirent fin lorsque le routeur sans fil fut éteint. (87)
Conclusion : Tous ceux d’entre nous qui vivent dans un état-policier à rayonnements intensifs encourent des risques élevés au niveau des problèmes cardiaques, sanguins et circulatoires, particulièrement l’hypertension et les attaques.
Hé, vous les flics là dehors avec vos ordinateurs portables dans vos véhicules, vos pistolets-radars et vos caméras sans fil - j’espère que vous vous amusez bien dans vos « crises cardiaques-mobiles » !


Les dommages génétiques et les anomalies à la naissance
Vers la fin des années 90, des scientifiques ont confirmé que des embryons de poussin exposés au rayonnement de téléphones portables pendant leur période d'incubation de 21 jours étaient cinq fois moins susceptibles de survivre que les poussins non exposés. (88)
En 2000, le Dr. Ross Adey, qui effectuait des recherches à l’Université de Californie de Riverside a rapporté des études prouvant que des rattes enceintes exposées à des téléphones cellulaires à l’iridium produisaient des fœtus avec une activité cérébrale nettement diminuée comparée à celle de fœtus non-exposés. (89)
En 2002, l’Associated Press a signalé que les dommages portés à l’ADN et aux chromosomes provoqués par les radiations ionisantes et d’autres radiations possèdent des conséquences des profondes pour la progéniture des personnes ainsi endommagées. (90)
Selon des chercheurs à l'université de Leicester, des dommages de radiations subis par les parents peuvent être transmis aux enfants et aux petits-enfants. (91)
Les chercheurs ont longtemps averti que les mères qui utilisent un écouteur de téléphone portable, ce qui les oblige à placer le téléphone près de leur abdomen pendant la grossesse, pourraient exposer le fœtus à des niveaux dangereux de rayonnements de micro-ondes que le fœtus peut aisément absorber. (92)
En 2002, le gouvernement français a averti les adolescents qu’ils devaient maintenir à distance les téléphones portables de leurs organes reproducteurs en train de se développer. (93)
Dès 2004, des chercheurs en Hongrie ont constaté que les hommes qui portaient un téléphone portable sur leur corps - même en mode standby - avaient une concentration de sperme bien plus basse. La motilité du sperme qu'ils produisaient était réduite et les mouvements des spermatozoïdes étaient anormaux. (94)
D'autres chercheurs ont constaté que l'utilisation des ordinateurs portables peut altérer la fertilité masculine quand ils chauffent les testicules des hommes. (95)
En 2005, des chercheurs allemands ont trouvé des changements significatifs de la fonction des gonades des souris exposées au rayonnement de téléphones portables GSM. (96)
Les chercheurs de l’Université de Washington ont documenté des changements reproducteurs auprès d’animaux de laboratoire soumis à des expositions bien moins importantes que les directives d'exposition SAR fixées par la FCC. (97)
Des milliers de jeunes femmes travaillant dans les compagnies de distribution et les bureaux à travers les Etats-Unis portent à présent sur leurs corps une variété de dispositifs de communications fonctionnant par micro-ondes tout au long de leur service horaire.
Plusieurs de ces dispositifs sont portés dans les poches ou sur des sangles portées à la taille, exposant leurs ovaires au rayonnement des micro-ondes. De nombreuses de ces femmes peuvent être, à tout moment, enceintes sans le savoir et exposer leur fœtus à des dommages d'ADN. Le crime est que ni l'industrie ni les agences de régulation n’avertissent les Américains concernant ces dangers ni n’effectuent d’études complémentaires sur les femmes qui ont exposé leurs fœtus. Lorsque leurs enfants naissent avec des anomalies et une maladie, les parents n'ont aucun moyen de prouver que le rayonnement sans fil en a été la cause. Les scientifiques suspectent maintenant qu'il pourrait y avoir une corrélation entre l'autisme et l'exposition fœtale ou néonatale aux radiations par radiofréquence. (98)
Un enfant américain sur six souffre d’une certaine incapacité neurologique et le taux d'autisme a monté en flèche dans la dernière décennie. (99) Le Dr. Ross Adey de l'université de Californie de Riverside a prouvé que l'exposition d'une ratte enceinte aux rayonnements de téléphones portables change l'activité d'une enzyme dans le cerveau du foetus, indiquant du stress. (100)
En 2005, les chercheurs du Environmental Working Group (groupe de travail environnemental) ont rapporté que les futurs bébés américains macèrent dans un ragoût chimique utérin, incluant du mercure, des dérivés d'essence et des pesticides. Le groupe a trouvé une moyenne de 287 contaminants, bon nombre d'entre eux étant cancérigènes, dans chacun de 10 échantillons de sang de cordon ombilical humain. (101)
Les humains chimiquement contaminés sont bien plus susceptibles de succomber aux effets mortels de l'exposition aux radiations. Lorsque les scientifiques souhaitent provoquer le cancer chez des animaux de laboratoire exposés à une radiation expérimentale, ils l’amorcent souvent d'abord avec un produit chimique CANCÉRIGÈNE !
Conclusion : Dans un état-policier à rayonnements intensifs, les futurs bébés déjà pollués et conçus par des parents endommagés par des radiations possèdent des risques toujours croissants de développer des difformités génétiques, des dommages cérébraux et de mourir. Peut-être avons-nous à présent des indices qui nous permettent de savoir pourquoi approximativement la moitié de toutes les grossesses aux U.S.A. aboutissent à la mort du bébé - avant ou après la naissance - ou à un bébé qui est en mauvaise santé. (102)


Apprendre aux écoliers à devenir infirme
Pour l’industrie des téléphones portables, la saison de la chasse est ouverte en ce qui concerne les enfants. Des enfants qui ont à peine six ans sont visés par ces compagnies qui les tentent avec des téléphones pour enfants qui se doublent de lecteurs de musique et de jeux. Les enfants en bas âge endommagent leurs cerveaux vulnérables avec les téléphones fixes sans fil de ménage qui les laissent hyperactifs et incapables de se concentrer lorsqu’ils entrent à l'école. Les chercheurs de l’Université de l'Utah ont constaté que le cerveau d'un enfant de 5 ans absorbe quatre fois plus de rayonnements qu'un cerveau d'adulte et le fluide oculaire d'un enfant de 5 ans absorbe plus de 10 fois plus de rayonnements qu'un oeil d'adulte. (103)
Des scientifiques espagnols, à l'aide d'un scanner spécial, ont constaté que des enfants préadolescents exposés à des radiations de micro-ondes pendant seulement deux minutes ont souffert de schémas d'activité cérébrale anormaux des heures après. Il est connu qu'une telle activité cérébrale dérangée peut mener à des problèmes psychiatriques/comportementaux et à une capacité d’étude altérée. (104)

Des scientifiques britanniques ont averti en 2001 que les signaux des téléphones portables peuvent perturber l'activité des ondes cérébrales alpha et delta d’un enfant, endommager ses composants génétiques et neutraliser son système immunitaire. (105) La British Health Protection Agency (Agence britannique de protection de la santé) conseille aux parents de décourager l'utilisation des téléphones portables par les enfants qui ont moins de 8 ans. (106)
L'Académie allemande de pédiatrie a averti les parents allemands qu’ils devaient limiter strictement l'utilisation des téléphones portables par les enfants. (107)
En 2002, un expert autrichien en matière de radiations a expliqué que le rayonnement des téléphones portables est particulièrement dangereux pour les enfants, non seulement parce que leurs crânes sont plus minces que ceux des adultes, mais aussi parce que au plus tôt une transformation maligne (précancéreuse) se produit au cours de la vie, au plus elle sera susceptible d’avoir un jour pour conséquence une malignité clinique. (108)
Dès 1995, les chercheurs britanniques ont confirmé que le rayonnement des téléphones à micro-ondes peut radicalement changer l'humeur, et produisent un comportement agressif chez les enfants. (109)
En 2000, un scientifique de l'EPA a déclaré que les dispositifs de communication sans fil dans les écoles qui exposent les enfants aux rayonnements radiofréquence à long terme et à impulsions modulées pouvaient produire des effets subtils sur la fonction cérébrale et la mémoire, mettant en danger leur capacité d'apprendre. (110) Néanmoins, des salles de classe numériques par milliers sont à présent contaminées avec des ordinateurs portables et des gadgets sans fil qui engloutissent les enfants dans un nuage de puissantes micro-ondes pulsées de l’ordre du gigahertz. Les antennes WLAN placées au mur ou au plafond endommagent les enfants tout comme la radiation ionisante des rayons X.
Ces enfants irradiés sont susceptibles d’êtres victimes de maux de tête aveuglants, de dégâts oculaires, de déficits de l'attention, d’une réponse lente à l’apprentissage, d’une fonction mémorielle altérée, d’une fonction immunitaire pauvre et de fatigue. Ces mauvais traitements de pointe infligés aux enfants sont personnifiés par les puissants tags de pistage par radiofréquence qui ont été offerts à 12.000 enfants d'école primaire à Tucson, en Arizona. Ces micro-ondes qui provoquent le cancer se diffuseront sans interruption dans les tissus de ces très jeunes enfants de sorte que le personnel scolaire et les parents puissent pister leur localisation exacte, représentée par un petit point sur une carte informatisée. (111)
En menant une étude de $5 millions à l'Université de Washington au début des années 90, le Dr. William Guy a démontré que presque chaque animal de laboratoire exposé à cinq ans de champs électromagnétiques pulsés de bas niveau, est mort du cancer ou d’un effondrement du système immunitaire. (112)
Exposer des enfants à treize ans de rayonnements intense dans les zones cancéreuses des écoles d'Etat est pure folie.
Conclusion : Le futur semble bien sinistre pour les enfants qui vivent dans un état-policier à rayonnements intensifs consacré à irradier un peu plus encore leur district scolaire avec des tags d'identification par radiofréquence et des caméras de surveillance sans fil. Si les Américains aimaient vraiment leurs enfants, toutes les écoles seraient des zones sûres et sans radiations, point final. S'il y a jamais eu une bonne raison pour instruire les enfants à la maison, l'arrivée de la classe numérique de surveillance est bien celle-là.


Dépendance aux micro-ondes
Une des réalités les plus tragiques de notre temps est le fait que le rayonnement de micro-ondes, tout comme la nicotine, stimule les centres du plaisir du cerveau.
Dans les années 80, les chercheurs de l’Université de Washington ont constaté que les radiations de radiofréquences activent des opioïdes endogènes, des composés produits par le cerveau et qui se comportent comme la morphine. (113)
En 1996, les chercheurs ont constaté que les micro-ondes pulsées des téléphones ont un effet hypnotique sur le cerveau. (114)
En 1999, le journal « The Observer », à Londres, a cité une étude qui avait découvert que le radiations des téléphones cellulaires stimulent la production dans le cerveau de produits chimiques semblables à la morphine et que la position « élevée » (le pic) est déclenchée par la diffusion d'endorphine lorsque les radiations du téléphone entrent par l'oreille. (115)
Il est également pertinent qu'une augmentation de l'activité endogène d'opioïdes dans le cerveau provoquée par le rayonnement de micro-ondes soit connue pour augmenter le comportement de consommation d’alcool. (116)
Les observations confirment notre soupçon qu'un important pourcentage de notre population, particulièrement les adolescents et les jeunes femmes en âge d’être enceintes, semblent littéralement « drogués » aux micro-ondes, au grand avantage économique de ceux qui ont conspiré pour les rendre accro. La dépendance au téléphone portable est connue comme une « communication compulsive. » Les gens qui appellent à la chaîne se connectent continuellement afin d’obtenir une autre « dose. » Un exemple saisissant d’addiction psycho-émotionnelle possible est celui de la jeune dévaliseuse de banque qui a calmement volé quatre banques du nord de la Virginie fin 2005 pendant qu'elle était immergée dans des causeries avec son téléphone portable. (117)
Un article dans le British Medical Journal a fait remarquer que les téléphones portables remplacent la nicotine comme première dépendance obsessive en Grande-Bretagne. (118)
Soixante-quinze pour cent d'adolescents britanniques ont dit qu'ils ne pourraient littéralement pas supporter de vivre sans leur téléphone. (119) Des études récentes menées aux Etats-Unis et en Corée du Sud indiquent que les adolescents qui sont fortement obsédés par leur téléphone portable sont souvent déprimés ou anxieux, ce qui n’est pas étonnant puisque le rayonnement des micro-ondes possède un impact prouvé sur l'humeur et les émotions. (120)
Apparemment peu de gens se soucient du fait de savoir que les enfants américains sont désespérément habitués au « giga-jus ».


Quelques pensées pour terminer
Une grande partie des données ci-dessus concerne l'exposition à long terme aux micro-ondes émises par des émetteurs actifs tels que les tours cellulaires, les téléphones cellulaire ou sans fil et les puces de communication implantées telles que la Digital Angel, qui est à présent tragiquement implantée chez ceux qui méritent le moins un cancer et une mort prématurée : les chiens pisteurs et de sauvetage. (121)
Que de Dieu aide ces précieux bébés ! Aucun animal ne devrait être « taggé » avec des fréquences cancérigènes qui sont diffusées 24 heurs sur 24, 7 jours sur 7. Les colliers radio devraient être utilisés uniquement pendant des périodes courtes lorsque c’est absolument nécessaire, et être enlevés aussitôt que possible, parce que les animaux souffrent des mêmes effets de radiation que des humains.
Nous devons ajouter une certaine perspective sur les puces d'identification passives, comme celles qui sont à présent implantées dans les hôpitaux dans tout le pays. La VeriChip est semblable aux micro-puces AVID implantées dans les animaux de compagnie domestiqués. La diffusion d’ondes radiofréquence à partir d'un lecteur de puces AVID fait réagir violemment à la fois les appareils de mesure détecteurs de gauss et de micro-ondes.
Ce genre diffusion de micro-ondes de l’ordre du kilohertz est évidemment un sérieux choc électromagnétique qui est donné au corps. Les puces implantables et passives pour humains exposeront les porteurs de la puce à une vérification continuelle par des lecteurs d'identification à 134 kilohertz puisque ces puces incrustées deviendront universellement admises dans des buts de localisation, financiers et d'identification. Où sont les études de santé concernant la façon dont les cellules humaines répondent à l'assaut continuel de radiofréquences de 134 kilohertz, suffisamment chaudes que pour osciller à 134.000 cycles par seconde ?
Une exposition à long terme à des champs électromagnétiques de seulement 60 hertz - plus de 2.000 fois moins d'énergie active que dans 134 Kilohertz - peut causer la leucémie, le cancer du cerveau, la maladie de Lou Gehrig, une fausse-couche, de la dépression grave et le suicide. (122)
Ces champs à basse fréquence ont été classifiés à la fois par les National Institutes of Health (instituts nationaux de la santé) et le California Department of Health Services (département californien des services de santé) en tant que carcinogènes probables pour les humains. (123)
Si 60 hertz d'exposition magnétique peuvent endommager le matériel génétique de nos cellules et faire augmenter le taux de croissance des cancers chez les humains pas moins de 1600%, (124) alors que peuvent accomplir des champs de 134 kilohertz ?
La FDA a approuvé l'implantation de la VeriChip sans étude de santé effectuée à long terme ni quoi que ce soit. L'état-policier des Etats-Unis ne nous dira jamais la vérité au sujet du rayonnement qu'ils emploient contre nous avec une telle vengeance.
Délibérément maintenus ignorants concernant ce problème, les Américains sont des rats coincés dans un coin qui n'ont jamais eu le privilège de pouvoir donner un consentement informé par rapport à ces mauvais traitements et cette brutalité.
Nous nous tenons tous à présent entre une machine politique impitoyable qui enlèverait nos vies sans cligner des paupières et les répercussions tout aussi sérieuses de la résistance politique. Pouvons-nous instruire assez de personnes à temps afin de monter une résistance efficace ? Pouvons-nous tenir le coup jusqu'à ce que cette administration fasciste - et les industriels corporatistes meurtriers sur lesquels elle s’appuie - se détruise finalement par ses propres excès ?

Survivre
Voici des suggestions constructives pour ceux qui veulent aider à faire revenir le monde à un peu de santé d'esprit :
Tout d’abord, établissez vos propres priorités concernant les dispositifs sans fil personnels. Faites le choix d’une santé robuste et d’une fonction mentale normale avec, comme contrepartie, de moins de commodité. Expliquez à d'autres personnes que vous rejetez les dispositifs sans fil parce que vous avez choisi d’éviter le vieillissement prématuré, la perte de mémoire/de vision, les dégâts génétiques et le cancer. Ils peuvent apprécier de connaître les faits aussi. Et rassurez-vous ! Il y a une vie - bien moins stressante - après le sans fil.
Devenez créatif par rapport à la façon dont vous pouvez fonctionner avec succès dans ce monde sans avoir un émetteur de micro-ondes directement en contact avec votre corps. Si vous devez absolument utiliser des téléphones cellulaires ou sans fil, gardez-les loin de votre corps, en mode « haut-parleur » et seulement pour des appels très courts et importants. Certains téléphones sans fil possédant deux antennes irradient une salle entière, même lorsqu’on ne les utilise pas. Il est préférable les tenir hors de votre maison et d’employer les haut-parleurs de la ligne téléphonique de terre qui vous permettent de « caqueter » tout en déambulant. Vous pouvez encore acheter des téléphones avec fil, quoiqu'ils puissent être cachés sous le comptoir du magasin dans un sac brun, comme les magazines porno d'autrefois, ha ! Au plus nous achetons des téléphones à fil, au plus ils seront disponibles.
Procurez-vous un bon appareil qui mesure les radiofréquences/micro-ondes et voyez le monde autour de vous sous sa forme énergétique. Utilisez cet appareil pour montrer à d'autres les rayons de la mort qui palpitent sauvagement à partir des dispositifs sans fil. Utilisez-le pour aider à créer un espace sûr où votre corps pourra se reposer du rayonnement des radiofréquences, en passant autant de temps que possible dans des zones sans radiations. Si votre lieu de travail est saturé de micro-ondes, demandez à votre patron de vous aider à réduire votre taux d’exposition - par exemple en faisant installer d'une ligne téléphonique de terre pour votre bureau. Votre patron pourrait même être intéressé par le fait de réduire sa propre exposition une fois que vous l'instruirez.
Aidez-nous à établir une conscience de masse concernant les nombreux risques mortels que les ondes radiofréquences et micro-ondes représentent pour les humains, les animaux et pour toute vie sur terre. Utilisez les ressources que nous fournissons ici pour devenir un « expert » sur les différences qu’il y a entre les énergies de vie et les énergies de mort.
Refusez de permettre que l’on vous implante dans le corps quelque dispositif d'identification ou de communication que ce soit, peu importe ce que cela coûte socialement ou financièrement. La documentation présentée ici indique clairement que les gens qui se font tagger ou pucer finiront par être très malades. Ils auront "un ulcère malin et douloureux" - pour citer une source très fiable. (125)
Placez cette information dans les mains de toute personne qui possède un esprit ouvert pour entendre la vérité. Il y a des vies innocentes à sauver. Ceux d’entre nous qui refusent d'être pucés et pistés par l’état-policier des Etats-Unis doivent absolument être solidaires, s’aider les uns les autres dans cette nuit sombre, jusqu'à ce que l’aube apparaisse.


Appareils de mesure des radiations :
- Alpha Lab Inc. 1280 South 300 West Salt Lake City, Utah 84101 (800) 658-7030 www.trifield.com Alpha Lab produit l'excellent Trifield Meter ($130) utilisé principalement pour mesurer les milligauss des champs électromagnétiques provenant des sources de 60 hertz. Utilisez cet appareil afin de vous assurer que vos espaces de vie et de travail sont en-dessous de 2 milligauss. Bien que cet appareil de mesure ait un cadran par radiofréquences/ micro-ondes, vous avez besoin d'un appareil de mesure numérique plus sensible aux micro-ondes qui vous aidera à évaluer le rayonnement en kilohertz, mégahertz et gigahertz dans notre environnement sans fil. Alpha Lab vend le Microwave Power Density Meter ($320) qui est très performant. Cet appareil facile à lire mesure les radiations des micro-ondes en microwatts par cm2, permettant de comparer vos lectures aux 5 microwatts par cm2 utilisés par les Russes pour rendre malade le personnel de l'ambassade. Souvenez-vous, les gens à l'intérieur de l'ambassade n’auraient reçu que seulement .1 microwatt par cm2.
Pour une liste d’appareils de mesure professionnels plus chers et disponibles, allez sur : www.microwavenews.com. Du côté gauche de la page d'accueil, trouvez le lien nommé « Radiation Meters ».

- Alan Broadband, 93 Arch St., Redwood City, California 94062 (888) 369-9627, www.zapchecker.com Cette compagnie produit des dispositifs de détection des radiations, avec des modèles s'étendant dans les prix de $159 à $2.800. Le ZC 185, qui coûte $159, est ce que Don et Ingri du Idaho Observer ont utilisé pendant les trois dernières années. Tout en ne donnant pas des mesures détaillées, c’est un instrument extrêmement sensible et solide qui donne une lecture précise qui permet de dire si, oui ou non, le rayonnement est présent et de donner son intensité relative. Il vous fait savoir quand vous êtes irradié et sert d'excellent outil pour illustrer les niveaux d'exposition des autres.

Livres à lire absolument
Cell Phones: Invisible Hazards in the Wireless Age (Téléphones portables : Risques invisibles dans l'âge du sans fil), Dr. George Carlo et Martin Schram, Carroll et Graf Publishers, 2001.
Cellular Telephone Russian Roulette (Téléphone cellulaire, roulette russe), Robert C. Kane, Vantage Press, 2001.
Cell Towers: Wireless Convenience or Environmental Hazard ? (Tours cellulaires : commodité sans fil ou danger pour l'environnement ?), The Berkshire-Litchfield Environmental Council, édité par B. Blake Levitt, 2000. Commandez-le chez Barnes and Noble.

Sites web
Ces sites Web fournissent de l'excellente information sur tous les aspects de santé et d'autres problèmes concernant les champs électromagnétiques et les radiations de radiofréquences/micro-ondes.
www.buergerwelle.com Cet excellent site allemand (mais en anglais) comprend des nouvelles concernant les radiations des radiofréquences/micro-ondes et qui proviennent de partout dans le monde. La science continue à affluer et c'est là où la trouver, avec beaucoup d'intérêt humain.
www.cprnewsbureau.org Voici une excellente source d’actualités mises à jour sur les questions relatives au sans fil.
www.emrnetwork.org Ce site possède de superbes ressources organisées par des professionnels avec une expertise, dans toutes ses facettes, de notre problème de radiations de radiofréquences/micro-ondes.
www.safewireless.org Ce site contient le Mobil Telephone Health Concerns Registry (registre des problèmes de santé relatifs aux téléphones portables) du Dr. Carlo et où les gens peuvent rapporter les effets néfastes pour la santé de vivre près des émetteurs de micro-ondes ou de l'utilisation des dispositifs sans fil. Il comporte également de bons reportages.
www.microwavenews.com C’est le domicile de Microwave News, une excellente publication mensuelle. Il offre des rapports scientifiques de pointe, et aussi de chouettes archives.
www.sageassociates.net Ce site fournit des informations valables sur la façon de rendre les
maisons et les bureaux plus sûrs en cette période du sans fil.

ATTENTION : Il y a beaucoup de dispositifs sur le marché qui prétendent protéger les utilisateurs sans fil contre le rayonnement. Ceux-ci incluent : des écouteurs de conduit d'aération, des clips de perles en ferrite et toute une batterie de choses dans le même genre dont on fait la publicité et qui sont supposés réduire les effets thermiques ou dévier l'énergie négative. Les tests énergétiques, la kinésiologie et les lectures des appareils de mesure indiquent que ces dispositifs de réduction NE PROTEGENT PAS de façon adéquate contre la force brutale du rayonnement des champs de micro-ondes proches. Vous pouvez étudier l'efficacité de ces dispositifs en mesurant les niveaux de radiations pendant que vous les utilisez.
Si un rayonnement sort de votre écouteur « de sécurité », ne pariez pas votre vie sur cet écouteur. Si vous êtes exercé dans l'art de la kinésiologie, vous pouvez également « essai de muscle » l'efficacité du dispositif de réduction de rayonnement. Le corps humain devient très faible lorsqu’il est irradié avec n'importe quelle fréquence synthétique, et spécialement les micro-ondes. Si un dispositif protecteur fonctionne vraiment, vous ne détecterez pas la faiblesse lorsque vous utilisez un téléphone ou un gadget sans fil. Nous attendons toujours de trouver un dispositif de réduction qui passe ce test !
Note de Don et d'Ingri : voyager dans l'âge du sans fil
Depuis trois ans à présent, Ingri et moi avons voyagé avec notre « zapchecker » qui mesure les niveaux ambiants du rayonnement électromagnétique. Pendant des douzaines de voyages sur la route à travers l’ouest des U.S.A. depuis 2003, nous conduisions et remarquions que le zapchecker indiquait soudainement une zone de « pic ». Nous apercevions alors une tour cellulaire, un hôpital ou un bâtiment du gouvernement avec une batterie de communications par satellite, une station radio ou, parfois, des lignes à haute tension distants d’un demi mille environ. Après quelques minutes, le zapchecker se calmait à nouveau jusqu'à ce que le prochain monument sans fil vienne à portée. Parfois, cependant, l’appareil se mettait en position de pic pendant un moment sans raison apparente. Nous pensions que nous avions juste rencontré une super autoroute de transmission de micro-ondes - preuve que nous avions croisé des micro-ondes qui étaient transmises entre des répéteurs.
Le 30 mars 2006, Ingri et moi avons voyagé depuis Spirit Lake vers Seattle pour assister à ce qui s'est avéré être un excellent événement concernant la vérité sur le 9/11 l'université sur le campus de l’Université de Washington. Ce que nous avons éprouvé en ce qui concerne les quantités mesurables de radiations électromagnétiques ambiantes nous a choqués et a occupé une bonne partie de notre conversation durant notre voyage. Là où, les années précédentes, il y avait des milles entre les quantités mesurables de rayonnement détectées par notre zapchecker, l'opposé devenait soudainement vrai. Nous avons noté que notre zapchecker signalait des zones de pic pendant environ 90 pour cent du temps durant notre voyage de 800 milles aller-retour. Lorsque nous étions dans des zones urbains, le zapchecker était solidement en zone de pic - même lorsque la sensibilité du dispositif était diminuée.
Nous sommes stupéfiés de voir à quelle rapidité notre monde est passé d’un stade où l’irradiation n’était seulement signalée que par endroit à un niveau de saturation avancé avec ce danger inodore, insipide et invisible. Que l’on aime ou pas, excepté dans des zones isolées, nous sommes baignés dans les radiations ambiantes.
~Don Harkins, rédacteur, The Idaho Observer.
The Idaho Observer, P.O. Box 457, Spirit Lake, Idaho 83869 - USA.
Téléphone : 208-255-2307
E-mail : [email protected]
Web : http://idaho-observer.com et http://proliberty.com/observer/


NOTES :

1. "80 eyes on 2,400 People," Los Angeles Times, 03-28-06, www.latimes.com.
2. April issue of Phoenix Insurgent features expose of the MOTOMESH video surveillance system being used by law enforcement in Los Angeles: See "Of Generational Wars Old and New," phoenixinsurgent.blogspot.com.
3. "Work in States a Key Focus of eHealth's Initiative's Connecting Communities Learning Forum," April 10, 2006. See www.commergence.com.
4. "VeriChip Corporation Expands Adoption of VeriMed System for Patient Identification," 12-01-05, www.verichipcorp.com.
5. "Homeland Security Looking at RFID Technology to Track Individuals," 02-22-06, consumeraffairs.com.
6. "U.S. to Implant Homeless with RFID Tags," Jesse Warrens, 04-02-04, United Press International, Thunderbay, indymedia.org.
7. "RFID Invades the Capital," Mark Baard, Wired News, 03-08-05, rense.com.
8. "Congress Considers Evacuation Tracking," RFID Journal, 02-07-05, rfidjournal.com.
9. "ID Please-Developing a Plan for an RFID-Enabled Technology," Daily Lesson Plan, The New York Times Learning Network and The Bank Street College of Education, New York City, March 16, 2006.
10. "Inuit See Signs of Arctic Thaw," D. Struck, The Washington Post, 03-21-06.
11. HAARP Project Proceeds; Said to be Record-Setting HF Project," 11-14-05, Radio World NewsBytes, www.rwonline.com.
12. "Barium Tests Are Positive," Clifford Carnicom, 05-24-04, Aerosol Operations Crimes and Cover Up, www.carnicom.com.
13. "Military Behind 4 Different Chemtrail Programs," Mile Blair, The Spotlight, 06-21-01.
14. "Feds Plan to Track Every Car in America," World Net Daily, 10-7-2004, www.worldnetdaily.com.
15. Intel Research Laboratory, www.placelab.org. This site contains numerous links such as "Large-Scale Activity Inferencing," which outline plans for various forms of RFID people tracking, plus a discussion of the infrastructure of sensors and beacons needed to keep us all under surveillance full time-even "in the wild."
16. Lilienfeld, A. M., 1978, Evaluation of Health Status of Foreign Service and Other Employees from Selected Eastern European Posts, National Technical Information Service, PB288-163. Professor Abraham Lilienfeld, head of the Epidemiology Department at Johns Hopkins School of Public Health, completed this study of the Moscow irradiation project for the U.S. State Department.
17. Currents of Death, Paul Brodeur, 1989. Also: "Microwave Detection-- Remote Mind Control Technology," Anna Keeler, www.bugsweeeps.com.
18. Ibid.
19. Ibid.
20. "Pentagon Deploys Array of Non-Lethal Weapons, USA Today, 7-25-05; also "Microwaving Iraq," Will Thomas, www.willthomas.net, 01-24-05.
21. "Details of U.S. Microwave-Weapon Tests Revealed," David Hambling, NewScientist.com news service, 07-22-05.
22. Practical Guidelines to Protect Human Health Against Electromagnetic Radiation Emitted in Mobile Telephony, Summary June 2001, Miguel Muntane Condeminas, industrial engineer for Consulting Comunicacio i Disseny S.L, Barcelona, [email protected] See Section 4.3.1 "US Embassy in Moscow Study."
23. "Secret Report on Cell Phone Dangers and Tetra," B. Trower, 11-25-04, rense.com.
24. "FCC Lives Large off Lobbyist Bribes," Capitol Hill Blue, 05-22-03, capitolhillblue.com.
25. Radio Frequency Safety, Federal Communications Commission, www.fcc.gov.
26. Cellular Telephone Russian Roulette, Robert C. Kane, Vantage Press, 2001. This book contains an excellent expose on the stupidity and inadequacy of SAR calculations.
27. ABC News 20/20 segment on cell phone safety, October 20, 1999.
28. Statement by radiation expert Dr. Bill Curry in e-mail to Roy Beavers, May 4, 2003: " I don't see why the strictly thermal limits aren't blown away by the latest paper of Salford's group.It graphically shows brain damage in rats subjected to actual GSM phone radiation at a SAR value about 800 times lower than the 'safe' limits." The Salford study: "Nerve Cell Damage in Mammalian Brain after Exposure to Microwaves from GSM Mobile Phones," Environmental Health Perspectives, Volume 111, Number 7, June 2003.
29. FCC states in its publication Radio Frequency Safety: "FCC does not have the resources nor the personnel to routinely monitor the emissions for all the thousands of transmitters that are subject to FCC jurisdiction." While the FCC is shuffling papers and proclaiming that transmitters are "unlikely" to exceed FCC radiation guidelines and "probably" compliant, it's a radiation free-forall across the nation.
30. A Local Government Official's Guide to Transmitting Antenna RF Emission Safety: Rules, Procedures, and Practical Guidance, FCC advisory, June 2000.
31. "Some Unexpected Health Hazards Associated with Cell Tower Siting," Bill P.Curry, PhD., Cell Towers: Wireless Convenience or Environmental Hazard? The Berkshire-Litchfield Environmental Council, edited by B. Blake Levitt, 2000. See chapter 6.
32. Position on the Health Effects from Radio Frequency/Microwave Radiation in Fire Department Facilities from Base Stations for Antennas and Towers for the Conduction of Cell Phone Transmissions, International Association of Fire Fighters, Division of Occupational Health, Safety and Medicine, August 2004.
33. "Supreme Court Rebuffs Challenge to U.S. Tower Policy," Microwave News, Jan./Feb 2001.
34. EMR Network Petition For Inquiry To Consider Amendment of Parts 1 and 2 of the FCC's Rules Concerning the Environmental Effects of Radiofrequency Radiation, September 25, 2001.
35. FCC order to deny application for review filed by the EMR Network, adopted July 28, 2003.
36. Freiburger Appeal, UGUMED, October 2002.
37. "Study of the health of people living in the vicinity of mobile phone base stations: I. influences of distance and sex," R. Santini et al, Institut National des Sciences Appliquées-laboratoire de biochimie-pharmacologie, 2002.
38. "Effects of 900 MHz electromagnetic field on TSH and thyroid hormones in rats," Koyu A. et al, 2005 July 4;157 (3):257-62.
39. "Brain and Eye Tumors on the Rise," Dr. George Carlo, CPR News Bureau, 01-16-06. cprnews.com.
40. "Wake-up Call," Rob Harrill, March 2005, Columns-- University of Washington Alumni Magazine. Farren quoted here.
41. Cell Phones: Invisible Hazards in the Wireless Age, Dr. George Carlo and Martin Schram, Carroll & Graf Publishers, 2001, p.154.
42. "Brain and Eye Tumors on the Rise," Dr. George Carlo, op. cit.
43. "Is There a Ten-Year Latency For Cell Phone Tumor Development?" Microwave News, January 2006.
44. Cell Phones: Invisible Hazards in the Wireless Age, Carlo, op. cit.
45. "DNA Damage and Cell Phone Radiation," www.rfsafe.com, 11-02-05.
46. Cell Phones: Invisible Hazards in the Wireless Age," Carlo, op. cit.
47. "Cell Phone Radiation Harms DNA, Study Claims," (Reuters) MSNBC, 12-04-04.
48. "RF-Induced DNA Breaks Reported in China," Microwave News, 09-29-05. This report comes from the Zhejiang University School of Medicine.
49. "ROS release and Hsp70 expression after exposure to 1,800 MHz radiofrequency electromagnetic fields in primary human monocytes and lymphocytes," Lantow M, et al., Radiat Eviron Biophys, 03-22-06. See also: Cell Phones: Invisible Hazards in the Wireless Ag, op. cit.
50. "Cancer Biology: On Heat Shock Proteins and Tumor Cells," Science Week, Nature, 2003, 425:357) www.scienceweek.com.
51. "Cell Phones Make Cancerous Cells Grow More Aggressively," 10-24-02, www.rense.com. This study on leukemia cells was done by scientists at the National Research Council in Bologna, Italy.
52. "Mobile Phones Linked to Cancer," BBC News, 11-9-1998. Article contains court testimony by cancer expert Alisdair Phillips.
53. New Scientist, 10-24-02.
54. "Cell Phone Risks Cited in Studies: Three Groups find Danger of Tumors," N. McVicar, South Florida Sun-Sentinel, 02-01-05.
55. Ibid.
56. "Long-Term Mobile Phone Use Raises Brain Tumor Risk: Study," Reuters, 03-31-06. This research was conducted by the Swedish National Institute for Working Life whose scientists studied 905 people with malignant brain tumors to confirm a 240% increased risk of brain tumors after heavy mobile phone use.
57. "Panel Affirms Radiation Link to Cancer," Associated Press, 06-29-05.
58. "Nerve Cell Damage in Mammalian Brain after Exposure to Microwaves from GSM Mobile Phones," Leif G. Salford et al, Environmental Health Perspectives, Volume 111, Number 7, June 2003.
59. Ibid.
60. "New Study Shows Cell Phones Cause Brain Changes," Reuters, 06-20-02, Helsinki, Finland. This study was done by Finland's Radiation and Nuclear Safety Authority.
61. "Changes in Protein Folding: A Nonthermal RF Mechanism," Microwave News, May/June 2003. This report describes experiments completed by Dr. David de Pomerai, University of Nottingham.
62. "Phone Study: Holey Rat's Brains," Elisa Batista, wired.com, 01-31-03. This is Leif Salford's study, confirming severe damage to rat brains exposed to only two hours of cell phone radiation.
63. "Chronic exposure to GSM 1800-MHz microwaves reduces excitatory synaptic activity in cultured hippocampal neurons," Xu et al, Department of Neurobiology, Zhejiang University School of Medicine, Hangzhou, China, 02-05-06.
64. "The Biochemical Frontier Between Alzheimer's Disease and Aging," N. Sergeant and A. Delacourte, Proceedings of the Second Kuopio Alzheimer Symposium, Finland, January 2001.
65. "Memory and Behavior," Dr. Henry Lai, Bioelectromagnetics Research Laboratory, University of Washington: paper presented in Italy, November 21-25, 1999.
66. "Rats Exposed to Cell Phone Microwaves Suffer Long-Term Memory Loss, According to New Study by University of Washington Researcher," www.sciencedaily.com, 12-02-1999.
67. "Neurological Effects of Radio Frequency Electromagnetic Radiation," a paper presented by Dr. Henry Lai at the Mobile Phones and Health Symposium, in Vienna, Austria, October 25-28, 1998.
68. Ibid.
69. "Neuropathology in Aging," D. G. Davis et al, University of Kentucky Medical Center, report presented at the Second Kuopio Alzheimer Symposium, Kuopio, Finland, January 2001.
70. "Alzheimer Rate Exploding," Lancet, 12-17-05; 366 (9503); 2112-7.
71. Quote from Toshiyuki Sawaguchi, Professor of Neurobiology Hokkaido University School of Medicine. See report: "Frightful Epidemic of 'Severe' Memory Loss People 20-30-Is it nvCJD?" www.rense.com, 02-05-01.
72. "Survey's Finding of a Drop in Reading Proficiency is Inexplicable, Experts Say," L. Romano, Washington Post, 12-25-05. Also, "College Students' Literacy in Doubt," AP report, Spokesman Review, 01-20-06.
73. "Talking on a Mobile Phone Whilst Driving is More Dangerous Than being Drunk Behind the Wheel," www.driectline.com, 03-22-02. This study was conducted by the Transport Research Laboratory in Britain for leading insurer Direct Line.
74. Ibid.
75. Ibid.
76. "Cell Phones Quadruple Car Crash Danger," BBC News, www.rense.com, 07-11-05.
77. "Hand-Free Cell Phones No Safer than Hand-Held-Cell phone Use Contributes to Car Crashes," consumeraffairs.com, 6-13-05.
78. "Study: Cell Phone Use Ages Young Drivers," Associated Press, 02-03-05.
79. Dr. John T. McLaughlin was the medical consultant for Hughes Aircraft Corp. which compiled for the military a list of ill effects of radar exposure. See Sterneck, et al (1980).
80. From Russian report presented in Warsaw in 1971 by Zinaida V. Gordon and Maria N. Sadchikova of USSR Institute of Labor Hygiene and Occupational Diseases, who identified comprehensive series of symptoms which they called microwave sickness.
81. "Influence of a radiofrequency electromagnetic field on cardiovascular and hormonal parameters of the autonomic nervous system in healthy individuals," Braune et al, Radiat Res 158 (3): 352-356, 2002.
82. "Health Scientists Cut Their Mobile Phone Use," BBC News, 03-01-99.
83. "Cell Phone on Your Belt Brings Radiation To Liver and Kidneys," The Sunday Mirror, UK, 7-10-99.
84. "Erythrocyte rouleau formation under polarized electromagnetic fields," Sebastian et.al, Phys Rev E Stat Nonlin Soft Matter Phys 2005; 72 (3) 031913-1-031913-9. Source: Infoline 11-03-05.
85. "Red Blood Cells Lump by Mobile Phone," reported by Schwabische Zeitung, 03-07-05; also see "German Students Shame British Government," Mast Sanity, 03-22-05, mastsanity.org.
86. "Blood Test Hope for Mobile Phone Mast Victims," mastsanity.org, 09-13-05.
87. "Wireless Local Area Networks (WLANs) and Bluetooth," www.powerwatch.org.uk., 11-04-2003.
88. "Muddled Rats, Dying Chicks-Scare Stories from Around the Globe," Telegraph, UK, 01-12-98, www.telegraph.co.uk. This article cites French study done on chicks at University of Montpellier.
89. Presentation by Dr. Ross Adey, U.C. Biochemist, UC Riverside, delivered Feb 4, 2021 at the Bioelectromagnetics Society meeting in Washington, D.C.
90. "Autism Alarm," Centers for Disease Control and Prevention (CDC), January 2004.
91. "Radiation Damage May Be Passed to Offspring," (Reuters Health), Nature, May 4, 2000.
92. "Mobile Phones Warning to Pregnant Women," www. telegraph.co.uk, 06-28-98.
93. "Eye on Europe," Microwave News, Vol. 22, No. 2, March/April 2002.
94. "Is there a relationship between cell phone use and semen quality?" Fejes, et al, University of Szeged, Hungary, Arch Androl. Sept-Oct 2005, 51 (5): 385-93.
95. "Laptop Use Can Damage Male Fertility," www.eweek.com, 12-09-04. This study was done by researchers at State University of New York at Stony Brook.
96. "Effects of 1800 MHz GSM-like exposure on the gonadal function and haematological parameters of male mice," Forgacs Z, et.al, FGF-Infoline 03-11-05.
97. "Biological Effects of Radiofrequency Radiation," Dr. Henry Lai, University of Washington, paper presented in Italy, September 13-14, 2002.
98. "A Possible Association Between Fetal/Neonatal Exposure to Radiofrequency Electromagnetic Radiation and the Increased Incidence of Autism Spectrum Disorders (ASD)," Robert C. Kane, Ph.D., Medical Hypothesis, Volume 62, Issue 2, February 2004.
99. "Autism, Mercury and Politics," Robert Kennedy Jr., The Boston Globe, 07-01-2005: In USA, one in every 166 children has an autism spectrum disorder-- an increase of 6000% since the 1970's-- and one in every 6 children is now diagnosed with a related neurological disorder.
100. Presentation by Dr. Ross Adey, U.C. Biochemist, UC Riverside, Feb 4, 2021 at the Bioelectromagnetics Society meeting in Washington, D.C.
101. "Unborn Babies Soaked in Chemicals, Survey Finds," Maggie Fox, Reuters, www.rense.com, 7-14-05.
102. "Shocking Pregnancy Statistics," Joel Sol, www.rense.com, 5-2-02. This statistic was in a press release from the National Research Council of the National Academy of Science Institute of Medicine, June 2000.
103. Cell Phones: Invisible Hazards in the Wireless Ag, Carlo, op. cit.
104. "What Cell Phones Can Do To Youngster's Brain in 2 Minutes," U.K. Sunday Mirror, rense.com, 4-1-04.
105. This assessment is from Dr. Gerard Hyland, University of Warwick, Dept. of Physics, Coventry, England and is excerpted from his report for the STOA Committee of the EU. See www.latitudes.org: Electromagnetic Radiation-free article.
106. "Teddy Bear Mobile puts 4-year Olds at Risk from Radiation," Nic Fleming, telegraph.co.uk., 11-29-05.
107. "German Academy of Pediatrics: Keep Kids Away from Phones," Microwave News, January/Feb. 2001.
108. "More Reasons Children May be at Risk," Microwave News, Vol. 22, No. 4, July /August 2002.
109. EMF Health Report, March/April 1995.
110. Cell Phones: Invisible Hazards in the Wireless Ag, op. cit., pp. 218-219. The EPA official quoted is Norbert Hankin, who was an environmental scientist with EPA's Office of Radiation and Indoor Air.
111. "High Tech Tags May Track Kids in TUSD," J. Commings, Arizona Daily Star, 5-28-06. Also: "General Symptoms of Radio Wave Sickness," No Place to Hide, Volume 3, Number 1 April 2001, Special Issue on Russian and Ukrainian Research, Arthur Firstenberg, Cellular Phone Taskforce, P.O. Box 1337, Mendochino, Calif. 95460.
112. Washington Post, 06-07-95.
113. "Neurological Effects of Radio Frequency Electromagnetic Radiation," Dr. Henry Lai, op. cit.
114. "Effects of Pulsed High-frequency electromagnetic fields on Human sleep," Mann, K, Roschke, J. Neuropsychobiology 33 (1):41-47, 1996.
115. "Mobile Phone Users 'Addicted to Radiation,' "Observer (London), 03-14-99.
116. "Neurological Effects of Radio Frequency Electromagnetic Radiation," Dr. Henry Lai, op. cit.
117. "Robbing Four Banks, Cell Phone in Hand," Spokesman-Review, 11-12-05.
118. "Cell Phones the Newest Teen Addiction," British Medical Journal, 11-4-00;321:1155.
119. "Cell Phones Indispensable to Teens," The Telegraph, UK. www.rense.com, 12-19-04.
120. "Study Links Anxiety to Teen Cell Phone Use," D. Gellene, Spokesman Review, 05-24-06.
121. "Group Implants Digital Angel Microchips in Rescue Dogs," J. Vomhof, Minneapolis St. Paul Business Journal, 1-18-06.
122. California Dept. of Health Services, California EMF Program, Draft of Final Risk Evaluation Report, 2002.
123. Ibid.
124. Cross Currents, Dr. Robert Becker, 1990.
125. The Book of Revelation, King James Bible. See Chapters 13-16 on mandatory number implants and health ramifications, especially verses 16-17 of chapter 13 and verse 2 of chapter 16.